Marc Bouchard

L'expérience Top Gear-Forza 4

Quand The Stig est devenu mon ami

L'expérience Top Gear-Forza 4

Quand The Stig est devenu mon ami

Les véritables amateurs de voiture en sont de fidèles admirateurs; ceux qui connaissent un peu les voitures savent qui il est; et les mordus de vidéos diffusés sur internet connaissent aussi sa façon de piloter. Pourtant, personne ne sait vraiment qui il est, ni ne connait le son de sa voix. Malgré tout, The Stig, le pilote maison de la série britannique Top Gear est, presque, devenu mon ami.

Voir la vidéo de mon tour de piste avec The Stig

Le mot ami est peut-être ici un peu fort, mais il a quand même accepté de me faire une démonstration de ses talents de pilotage lors de mon passage dans les studios de Top Gear, sur la piste d’un ancien aéroport dans la banlieue de Londres, au Royaume-Uni. Le prétexte : le dévoilement du jeu Forza 4 Motorsports, disponible le 11 octobre prochain et pour lequel j’étais le seul journaliste canadien présent.

Une visite virtuelle

Forza 4 est, comme son nom l’indique, le 4e chapitre de la série de jeux disponible pour console Xbox, cette fois, en y ajoutant le principe Kinect (une caméra qui détecte les mouvements), le pilote pourra littéralement bouger la tête, comme s’il était vraiment au volant.

Mais l’association avec Top Gear a aussi permis de créer un véritable catalogue de voitures exotiques, que le joueur pourra visiter avec sa Kinect, tout en accueillant les commentaires de l’animateur de l’émission, Jeremy Clarkson. Du nombre, les Ferrari, Lamborghini et autres exotiques que l’on ne peut normalement voir de près, mais qui sont définies avec force et détails, et même avec la véritable sonorité du moteur.

Défier le Stig

Mais le jeu permettra aussi de défier le Stig, en tentant de battre ses temps records avec différents modèles de voiture, sur le circuit même de Top Gear.

Notre expérience a pourtant été plus complète. J’ai en effet tenté ma chance non seulement virtuellement, mais directement sur le circuit, au volant d’une Kia Cee’d et d’une Lotus Elise. Et c’est The Stig lui-même qui a conclu ma journée en me faisant un tour rapide au volant d’une Lamborghini Gallardo!

Je dois le dire, je n’ai jamais atteint les standards du Stig. Mais à ma décharge, je conduisais la petite Kia, avec conduite à droite et levier de vitesse de la main gauche, sur un circuit que je ne connaissais pas du tout, sur deux tours seulement. Je mérite bien un peu d’indulgence.

Mon ami

Dans les faits, j’ai réalisé de meilleurs chronos dans le jeu que sur la véritable piste. Mais je dois admettre que l’expérience réelle-virtuelle, avec la même voiture et sur la même piste, a permis de découvrir la précision du nouveau chapitre de Forza 4.

Quant au Stig, je ne sais toujours pas qui il est, malgré mes tentatives de lui parler. Le muet pilote m’a quand même salué de la tête au moment où j’ai fini mon tour… Je pense qu’il m’aime bien!

Suivez-nous sur Twitter @AutonetFR