Jacques Deshaies

La BMW Série 5 selon Tag

Manque de punch

La BMW Série 5 selon Tag

Fiche d'appréciation

Forces et faiblesses:

  • Conduite dynamique
  • Châssis rigide
  • Rouage intégral efficace
  • Silhouette quelconque
  • Coûts d’entretien
  • Besoin d’un renouveau

Manque de punch

"Alexandre Tagliani a la passion des voitures et pas seulement celles de compétition."

Il aime tout ce qui a des roues et un moteur. C’est pour cette raison que nous avons mis à contribution ses connaissances pour lui faire réaliser quelques essais de voitures de tous les jours. Ses premiers commentaires portent sur la nouvelle Série 5 de BMW. Son résumé se fait en deux temps, le style et les performances.

Voir la vidéo "La BMW Série 5 selon Tag"

« J’aime les BMW pour leur conduite, mais je trouve qu’elles sont trop anonymes. Tu vas peut-être trouver ça drôle comme comparaison, mais regardes les Hyundai. Ce ne sont pas des voitures de haut niveau comme la BMW, mais elles sont tellement belles. Ma mère s’en est procuré une parce qu’elle est tombée en amour en la voyant. C’est ce qui manque beaucoup au constructeur allemand. De plus, tous les modèles de la gamme se ressemblent. Je trouve ça dommage et je me demande pourquoi le département design ne travaille pas là-dessus. C’est le nerf de la guerre maintenant ».

Je suis bien d’accord avec lui. Le chef designer de l’époque, Chris Bangle, avait dérangé le milieu avec des silhouettes qui sortaient vraiment de l’ordinaire. Mais il est parti et le style BMW commence à vieillir. Alex a beau la retourner de tous les côtés, l’observer attentivement, mais il ne s’y fait pas. « Ça manque de punch », me dira-t-il.

Mais l’aspect mécanique en est tout autre. « Mais quand on conduit une BMW, c’est une autre histoire. Elle colle véritablement au sol cette voiture. C’est un peu comme ma monoplace ». Alex a poussé la voiture sur le circuit ICAR afin d’en mesurer ses aptitudes en mode plus sportif. « C’est remarquable à plusieurs points de vue. Son châssis est extrêmement rigide et son centre de gravité très bas. L’ensemble accompagné par une suspension bien calibrée m’a fait rapidement oublier que c’est une berline et non pas un coupé. De plus, le système XDrive est perceptible quand je la pousse fort. La voiture est beaucoup plus stable en virage. Voilà un atout supplémentaire qui va mettre les propriétaires en confiance en conduite hivernale ». Cet aspect de la 550i mise à l’essai par Tag était bien visible.

« J’ai aussi apprécié le mode lecture tête haute dans le pare-brise devant moi. Ce système qui permet de savoir à quelle vitesse on roule est intéressant. Et si jamais un policier vous arrête, il vous sera difficile de lui dire que vous ne saviez pas à quelle vitesse vous conduisiez. Je trouve ce système très sécuritaire. Pas besoin de détourner le regard de la route pour avoir les informations importantes. De plus, les indications de dépassement de la vitesse permise et de la ceinture non bouclée apparaissent aussi dans le pare-brise. C’est génial ».

« En résumé, la BMW Série 5 2011 est vraiment bien équilibrée et agréable à conduire. J’en ai déjà eu une! Mais j’aimerais qu’elle soit plus spectaculaire au chapitre du style ». Notre célèbre collaborateur nous revient d’ici peu avec l’essai de la Dodge Challenger 392. Soyez là!

Suivez-nous sur Twitter @AutonetFR

Fiche technique

  • Échelle de prix: 57 895 $ à 77 895 $
  • Véhicule d’essai: 2011 BMW Serie 5