Jacques Deshaies

Tagliani et la Dodge Challenger 392

Ils font bon ménage

Tagliani et la Dodge Challenger 392

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

8/10

Forces et faiblesses:

  • Puissante
  • Série limitée
  • Silhouette d’enfer
  • Consommation élevée
  • Intérieur à revoir
  • Valeur de revente inconnue

Cote de l'auteur:

  • Performance: 9/10

  • Confort à l'avant: 7/10

  • Consommation: 6/10

Ils font bon ménage

Quelle est la meilleure personne pour évaluer une voiture aussi performante que la Dodge Challenger 392 2011? Alex Tagliani bien sûr! Et c’est ce qu’il a fait sur le circuit ICAR à Mirabel. D'entrée de jeu, il aime son allure. « Je trouve que le département design a fait un excellent travail pour conserver l’allure initiale de la voiture des années 70. Malgré cela, ils ont réussi à la rendre plus moderne ». La Challenger se situe dans la lignée des répliques des voitures américaines haute performance des belles années.

Voir la vidéo de l'essai de la Dodge Challenger 392 2012

« La grosseur des roues est aussi un trait de caractère. La voiture est massive et agressive et des roues de grande dimension sont essentielles pour une bonne tenue de route. Elles contribuent aussi à son apparence musclée ». La Challenger demeure une voiture sport, mais permet tout de même d’accueillir confortablement des invités sur la banquette arrière. « C’est important de combiner l’aspect sportif de la voiture à son côté pratique. Un bon coffre et beaucoup de dégagement pour la tête autant à l’avant qu’à l’arrière. Elle offre plus de commodités que bien des voitures de même acabit. Elle offre les avantages d’une berline dans une carrosserie d’un coupé ».

Mais il n’y a pas que l’aspect pratique et son apparence qui compte pour Alex. Le comportement routier prend une bonne place dans son évaluation. « Verticalement, la Challenger est confortable et bien balancée. Il suffirait de bander les yeux de votre passager pour qu’il se retrouve à bord d’une berline de grand luxe. Pourtant, la Challenger dispose de toutes les aptitudes d’une voiture de haute performance ». Notre pilote essayeur s’est permis plusieurs tours de piste derrière le volant de notre voiture d’essai.

Voir les versions disponibles de la Dodge Challenger 2012

« Elle offre un comportement totalement neutre. Elle est confortable en mode normal, mais est parfaitement prévisible lorsqu’elle est poussée. Malgré sa douceur de roulement, on peut pousser la Challenger en virage serré sans en perdre la maîtrise. L’antipatinage est d’une grande efficacité. Il permet de conserver l’équilibre de la voiture et le plein contrôle en conduite plus agressive. Le système développé par les ingénieurs de Dodge permet de changer les paramètres de stabilité sans avoir à couper le régime moteur. C’est comme si elle avait des ailerons ».

En résumé, la Challenger a plu à Alex Tagliani. Elle est stable et confortable tout en permettant à son propriétaire de bien exploiter toute la puissance du V8 de 6,1 L. Cette motorisation propose une puissance de 470 ch et un couple de 470 lb-pi. Rien de moins. Accompagné d’une boîte manuelle à six rapports, nul besoin de mentionner le plaisir qu’a retiré Alex de son escapade en piste.

Suivez-nous sur Twitter @AutonetFR

Fiche technique

  • Échelle de prix: 26 995 $ à 49 900 $
  • Véhicule d’essai: 2011 Dodge Challenger 392
  • Prix du modèle à l'essai: 49 900 $
  • Consommation rapportée: 9,0 /100km
  • Garantie du groupe motopropulseur: 60 mois/100 000 km
  • Concurrence générale: Ford Mustang, Chevrolet Camaro
  • Garantie de base: 36 mois/60 000 km