Jacques Deshaies

Mercedes-Benz CLS 2012, la sensualité

Elle respecte son origine

Mercedes-Benz CLS 2012, la sensualité

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

9/10

Forces et faiblesses:

  • Silhouette unique Performances enivrante Comportement exemplaire
  • Accès aux places arrière Quatre places seulement Son prix peut-être

Cote de l'auteur:

  • Performance: 9/10

  • Confort à l'avant: 9/10

  • Consommation: 8/10

Elle respecte son origine

Elle avait lancé une nouvelle tendance qui est devenue presque une norme dans l’industrie. Le mélange des genres en avait étonné plus d’un à l’époque de son introduction en 2006. Le croisement d’un coupé et d’une berline est une véritable révolution encore aujourd’hui. Afin de respecter son origine, la CLS nous revient sous la même combinaison, mais avec quelques retouches ici et là qui nous permet de la distinguer facilement de sa devancière.

Voir la vidéo de l'essai routier de la Mercedes-Benz CLS 2012

Curieusement diront certains, mais d’emblée si l’on connaît l’engouement des consommateurs canadiens pour les versions sportives, c’est la CLS 63 AMG qui débarque la première. La version CLS 550 4Matic est arrivée un peu plus tard. Mais il faut admettre qu’elle mérite bien cet honneur. Mais l’arrivée de cette nouvelle livrée nous fait découvrir à quel point elle vieillit rapidement. Au volant de ma CLS toute de blanc vêtue, je me suis surpris à suivre une CLS de première génération de la même couleur que la mienne. J’ai dû me résigner à constater comment elle avait vieilli. Sans toutefois renier sa réussite, je dois avouer qu’elle a pris un coup de vieux.

Berline coupée

La nouvelle CLS 2012 reprend essentiellement le thème de la première génération. Une berline dans sa partie inférieure, mais habillée d’une ligne de toit plus effilée. Le pilier A plus incliné donne le ton au reste de la silhouette. Comme c’est toujours le cas, le résultat final est à se rouler par terre. Mais il comporte tout de même une lacune qui n’a d’importance que pour les passagers arrière. Vous devez encore vous méfier lors de votre passage aux places arrière. La garde au toit est diminuée et vous pourriez facilement vous ajouter une petite bosse à la tête. Mais ce défaut est négligeable face à l’allure générale de cette beauté sur quatre roues.

Voir les versions disponibles de la Mercedes-Benz Classe-CLS 2012

La CLS 2012 arbore une grille plus droite comme l’ensemble des nouveaux produits de la marque. Celle-ci est entourée de nouveaux phares à diodes électroluminescents (DEL). Les phares antibrouillard sont remplacés par ces bandes lumineuses qui signent maintenant une grande majorité de voitures allemandes. L’autre distinction au chapitre du style se trouve aux flancs arrière. Ils sont plus proéminents question de bien épauler les roues de grande dimension. Ce nouveau coup de crayon trouve aussi sa place au sein des Classe E entre autres.

L’habitacle est présenté en continuité avec l’ensemble. Le luxe se combine parfaitement avec les éléments plus sportifs comme la nacelle des principaux cadrans sur fond blanc. Cette partie se fond dans l’extension qui renferme l’écran du système de navigation. L’harmonisation des teintes utilisées dans l’exécution de l’ensemble est réalisée avec le plus grand soin. Tout cet amalgame rencontre parfaitement les normes élevées du constructeur. Malheureusement, seulement quatre chanceux peuvent prendre place à bord. La banquette arrière est entrecoupée par la continuité de la console centrale avant. Qu’à cela ne tienne, ils pourront tout de même savourer les performances de haut niveau de cette CLS dans le plus grand confort.

L’orchestre se met de la partie

Et quand on parle de la dénomination AMG, on comprend rapidement que le capot renferme l’une de ces belles quincailleries issues des ateliers haute performance du constructeur. Cette version de la berline coupée reçoit le superbe V8 de 5,5 litres accompagnés de deux turbocompresseurs. Malgré une cylindrée diminuée, cette CLS dispose d’une puissance accrue. De plus, les 518 ch de la livrée d’entrée passent à 550 avec l’ajout de l’ensemble Performance offert en option.

Et je vois venir la grande question : pourquoi la dénomination 63AMG et non pas 55AMG? La réponse est simple. C’est une question de mise en marché. Cette version de la CLS a toujours connu beaucoup de succès sous cette appellation. De plus, la puissance n’a pas souffert. Au contraire! Afin d’éviter le questionnement, les responsables du département de mise en marché ont décidé de conserver la même terminaison.

Ce magnifique V8 est assisté d’une boîte automatique à 7 rapports. Elle peut être exploitée de façon régulière ou en mode manuelle grâce aux palettes montées au volant. De plus, vous pouvez modifier le comportement de votre CLS grâce au bouton qui vous permet de changer quelques paramètres de cette belle mécanique ainsi que de la suspension. Le mode Sport est d’ailleurs le plus intéressant à mon avis. Il change complètement le caractère de cette bête qui devient soudainement un véritable monstre de performances.

Mais votre attention sera retenue par l’extraordinaire sonorité du V8. L’échappement quadruple offre un concert de ronronnement qui est presque jouissif aux oreilles. Les accélérations sont foudroyantes et clairement démontrées par un 0-100 qui frise les 4,4 secondes. Que dire de plus? Et soyez rassuré, le freinage est aussi à la hauteur des aptitudes de cette CLS. Malgré toute cette puissance, la nouvelle cuvée propose une consommation moindre que la génération précédente. L’opération est rendue possible entre autres par l’ajout du système Stop/Start qui arrête complètement le moteur lorsque le véhicule est immobilisé. Un peu à la manière d’une voiture hybride.

En conclusion, la nouvelle CLS 63 AMG  est un véritable bijou de l’industrie. Elle est belle à souhait, presque irrésistible, et performante comme pas une. Malheureusement, comme la majorité des voitures de ce niveau, la frustration vient vous hanter rapidement. Les limites de vitesse et les conditions de nos routes ont tôt fait de vous décevoir. Mais si votre porte-feuille vous le permet, laissez vous séduire!

Suivez-nous sur Twitter @AutonetFR

Fiche technique

  • Échelle de prix: 84 500 $ à 109 900 $
  • Véhicule d’essai: 2012 MERCEDES-BENZ CLS 63AMG
  • Prix du modèle à l'essai: 109 900 $
  • Consommation rapportée: 9,9 /100km
  • Garantie du groupe motopropulseur: 48 mois/80 000 km
  • Garantie de base: 48 mois/80 000 km
  • Concurrence générale: AUDI A6, BMW SERIE 5, PORSCHE PANAMERA, JAGUAR XF