Marie-Ève Côté

Volkswagen Golf R 2012

Une petite bombe signée R

Volkswagen Golf R 2012

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

10/10

Forces et faiblesses:

  • Boîte de vitesse manuelle
  • La conduite en général
  • Performance du moteur de 2,0 litres TSI
  • Prix
  • Une seule version
  • Quantité très limitée

Cote de l'auteur:

  • Prix: 7/10

  • Performance: 10/10

  • Confort à l'avant: 9/10

  • Consommation: 8/10

Une petite bombe signée R

Avec tout le brouhaha qu’il y a en ce moment en matière d’économie d’essence et de véhicules écoénergétiques, les constructeurs automobiles n’ont d’autres choix que de trouver des solutions pour améliorer la consommation énergétique de leurs véhicules. Quel soulagement de voir que certains n’ont pas oublié ce qu’était le plaisir de conduire, dont Volkswagen avec la Golf R 2012.

Les dirigeants de Volkswagen ont l’objectif de devenir le plus grand constructeur automobile au monde et ils travaillent pour y parvenir. L’annonce de la plateforme MQB, certaines modifications très intéressantes et leur gamme de véhicules diversifiée amène certainement la compagnie plus près du but.

Volkswagen a dans sa flotte de véhicule une Golf GTI des plus agréables à conduire par sa performance, son dynamisme et sa maniabilité. Pourquoi donc une Golf R? C’est en prenant le volant que vous trouverez la réponse... Il est difficile de décrire le sentiment exact lorsque l’on démarre. On se sent invincible, excité, bref on est content d'être derrière le volant. Mais les R sont des perles rares. L’ancienne génération, les R32, n'ont malheureusement pas traversée la frontière. Il fallait l’importer des États-Unis. Pour l’année 2012, Volkswagen a enfin autorisé les R à venir s’installer chez nous, mais seulement pour une quantité très limitée de 500 unités. Et la majorité des 500 Golf R ont évidemment déjà été vendus. Il y en a donc très peu, ce qui confirme pourquoi un point d’interrogation s’affiche sur le visage des gens pour en voyant le R. Je suis une des chanceuses qui a pu en faire l’essai et ce fut un réel bonheur.

Un R qui se fait remarquer

Elle ressemble beaucoup aux autres membres de la famille Golf, mais des détails la rendent vraiment unique. Son parechoc avant a une apparence plus agressive avec sa calandre d’ébène et est garni de grandes trappes d’air. Les jupes latérales sont également différentes et à l’arrière il y a l’ajout d’un échappement double au centre du parechoc, mais à quelques centimètres l’un de l’autre. Mini Cooper a le même type d’échappement, mais les deux sont collés ensemble, ce qui est selon moi plus beau. Au moins neuf personnes sur dix, lorsque je roulais près d’eux, regardaient les roues de la Golf, et avec raison. Les jantes en alliage de 18 pouces sont magnifiques. J’adore également la couleur bleu métallique distincte ainsi que les phares à D.E.L.

Inspiration GTI

Pour l’habitacle, l’inspiration provient directement de la Golf GTI. Une allure sportive a été grâce aux pédales en aluminium, aux sièges sport en cuir Vienne, qui garnit également le levier de vitesse et le volant sport, puis le logo R a été brodé sur les appuie-têtes. Les commandes sont montées au volant, j’ai trouvé les cadrans magnifiques, sinon c’est sensiblement le même tableau de bord que l’on retrouve dans les autres voitures Volkswagen. Il y a donc toujours un léger laps de temps avant que le système d’infodivertissement (MDI) réagisse… Avis à ceux qui changent constamment de canal de radio! Une seule version de la Golf R est disponible, elle est donc offerte tout équipée. Le toit ouvrant est donc de série, tout comme le système de navigation, la radio satellite, etc.

Une expérience de conduite unique

C’est au moment où le moteur est mis en marche que tout commence. Sous le capot se trouve un moteur de quatre cylindres de 2,0 litres TSI à injection directe. Ceci lui permet un maximum de 256 chevaux à 4300 tours minute et d’un couple de 243 lb-pi. Avec tous ces chevaux et avec autant de couple dans une voiture de ce format, elle ne veut qu’avancer et aller toujours plus vite cette R. Le mode automatique n’est pas disponible, ce qui est bien, parce qu’une voiture comme celle-là se doit d'être conduit en mode manuel, ce qu’elle offre avec six rapports. En ville, il est toutefois presque impossible d’utiliser toutes les vitesses. En fait, dans les rues de Montréal je ne crois pas avoir utilisé les vitesses 5 et 6. Et sur l’autoroute, c’est un véritable « attrape-contravention » tellement l'aiguille de vitesse grimpe rapidement et sans le moindre effort. La Golf R est également muni du système de traction intégrale 4motion et le dispositif « antirecul » peut être très pratique en pente.

La transmission se manie tellement bien, la tenue de route est irréprochable et que dire de la maniabilité! De même que les suspensions qui font un très bon travail. Conduire une R c'est une expérience de conduite unique et des plus agréables. Du côté de la consommation d’essence, considérant sa puissance c’est raisonnable (7,5 et 10,9 L/100 km), mais je doute que son propriétaire s'en préoccupe réellement…

Enfin, difficile de dire que je ne l'ai pas apprécié. Le seul problème est qu'elles sont rares, dispendieuses et que suivre les limites de vitesse peut être très difficile... S’il vous plaît, apportez-nous des Golf R 2013 l’année prochaine. Les Canadiens aussi en raffolent!

Suivez-nous sur Twitter @AutonetFR

Fiche technique

  • Véhicule d’essai: Volkswagen Golf R 2012
  • Prix du modèle à l'essai: 39 675 $
  • Consommation affichée: 7,5 L/100 km en ville; 10,9/100 km sur l'autoroute.
  • Concurrence générale: Audi TT RS, Mitsubishi Lancer Evolution, Subaru Impreza WRX