Fred Mercier

Ford Mustang: un classique est né

C’est à la foire mondiale de New York, le 17 avril 1964, que la compagnie à l’ovale bleu présentait pour la toute première fois la Mustang. Ce ne sera pas le dernière...

Ford Mustang génération

Au début des années 60, l’industrie automobile américaine se portait déjà excessivement bien. Les techniques de production ne cessaient de s’améliorer et la crise pétrolière n’était pas encore près d’arriver.

Le début de la production de la Mustang n’allait qu’améliorer les choses pour le fabricant Ford, le second constructeur mondial à l’époque. C’est à la foire mondiale de New York, le 17 avril 1964, que la compagnie à l’ovale bleu présentait pour la toute première fois la Mustang, qui allait devenir l’icône d’une industrie et lancer la mode des pony-cars, ces petits véhicules jumelés à une mécanique puissante.

À l’époque, la Mustang contrastait avec les modèles plus imposants. Les consommateurs avaient le choix entre un moteur à six cylindres développant 101 chevaux ou de deux V8 de 4,2 ou de 4,7 litres. Le plus petit des deux offrait des performances raisonnables avec une puissance de 164 chevaux. Le plus gros développait entre 210 et 271 chevaux, dépendamment de la version et de la transmission choisie.

Vague de succès

La popularité de la Mustang fut instantanée. Pas moins de 22 000 commandes furent enregistrées chez Ford dès la première journée de production! Surfant sur cette vague de popularité, Ford continua à offrir sa Mustang dans une carrosserie très semblable à celle du premier jour, et ce jusqu’en 1970.

Dès lors, la Mustang devint plus carrée. Les versions du véhicule ne cessaient pour leur part de se multiplier, offrant au consommateur le choix de personnaliser son véhicule le plus possible. Les ventes de Mustang demeuraient bonnes et les performances du véhicule devenaient de plus en plus spectaculaires.

Choc pétrolier

La crise pétrolière de 1973 vint jouer un rôle marquant dans l’histoire de la Mustang. Devant s’adapter à un marché bien différent de celui des années 1960, Ford lança la Mustang II en 1974. Contrastant avec les Mustang produites jusqu’à ce jour, la Mustang II était en fait un dérivé de la Ford Pinto.

Les performances des différentes motorisations étaient aussi revues à la baisse. Pour la première fois, un moteur à quatre cylindres était aussi proposé, en plus d’un six cylindres et d’un V8. En 1974, le V8 n’était même pas offert, mais Ford se ravisa dès l’année suivante.

La troisième génération de Mustang, lancée en 1979, n’allait pas améliorer les choses. Ford proposait alors des véhicules ternes qui n’avaient plus rien à voir avec le véhicule emblématique des années 1960. Les motorisations continuaient de varier selon la version choisie, allant du moteur à quatre cylindres de 2,3 litres au V8.

En 1987, la Mustang adoptait un nouveau style qui, bien que plus agréable à regarder que ce qui s’était vu depuis le début de cette décennie, demeurait bien loin de la Mustang des belles années.

Un nouveau modèle vit le jour en 1994. Cette nouvelle mouture de la Mustang se voulait plus élancée et agréable à regarder. Elle conservait le légendaire moteur V8 de 5,0 litres qui équipait aussi la génération précédente. Un moteur V6 de 3,8 litres était aussi offert sur les modèles d’entrée de gamme.

Un clin d’œil au passé

En 2005, sous la direction du directeur de style J Mays, la voiture au cheval au galop se refit une beauté en s’inspirant largement du passé. Avec sa calandre avant et son arrière fast-back inspiré des Mustang de première génération, ce nouveau modèle s’inscrivait dans la vague de véhicules rétro qui a frappé le monde automobile au début du millénaire.

La popularité de ce modèle fut si forte qu’elle poussa même les principaux concurrents de Ford en Amérique, General Motors et Chrysler, à recommercialiser les mythiques Camaro et Challenger, qui représentaient les plus grandes rivales de la Mustang dans les années 1970.

Aujourd’hui, la Mustang peut être livrée avec un moteur V6 produisant 305 chevaux ou avec un V8 de 5,0 litres développant 420 chevaux. Le modèle le plus puissant, baptisé GT500, produit quant à lui un impressionnant total de 662 chevaux!

Pas de doute, l’esprit de la Mustang renaît et ne semble pas sur le point de s’essouffler.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9

À lire aussi

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs