Land of Quattro: le tour des Alpes selon Audi

Troisième essai et des RS à conquérir.

Innsbruck, Autriche — Après plus de neuf heures d’avion sur deux escales, nous apercevons au loin la magnifique région d’Innsbruck en Autriche. En plein cœur des Alpes. Le décor est digne d’une carte postale. Et ce n’est que le début. Le constructeur automobile Audi avait tenté une première expérience en 2009 avec quelques modèles de sa gamme lors d’une aventure qui avait amené des dizaines de journalistes d’un peu partout à travers le monde à traverser les États-Unis.

Ils ont répété la même expérience en Chine en 2011. Les journalistes qui se sont relayés tout au long du périple de deux semaines en conservent un souvenir impérissable. Voilà que la direction d’Ingolstadt récidivait cette année avec une randonnée de 4 440 km dans plus de six pays au travers de 44 cols au travers des Alpes. Nous avons eu le plaisir de fermer cette longue aventure de la magnifique ville olympique d’Innsbruck jusqu’à Klagenfürt. Nous avons eu aussi le plaisir de traverser l’Italie. Cette longue route a permis aux participants de découvrir l’une des plus belles régions du monde comme les Dolomites, région protégée par son appartenance au patrimoine mondial de l’UNESCO.

À notre arrivée, nos hôtes nous installent au magnifique hôtel, l’Interalpen en bordure des montagnes et tout près d’un terrain de golf. Nous assistons à une brève présentation du programme qui nous permettra de savourer pleinement tout le potentiel du rouage intégral Quattro, système qui a permis à Audi de devenir une référence en la matière. Les Alpes offrent les plus belles routes du globe et demeurent la terre de prédilection des Quattro.

Le lendemain matin, c’est le grand départ. Nous aurons quatre voitures à essayer. La liste est aguichante. Les modèles RS sont mis à contribution. Nous avons sous les yeux, des RS5 cabriolet, RS6 Avant, RS7 et RSQ3. De plus, pour nous permettre de bien comprendre l’évolution du rouage intégral Quattro, trois Sport Quattro des débuts de cette longue histoire sont aussi du voyage.

Notre première expérience alpine débute avec la RS7, une voiture que nous avions déjà conduite il y a quelques semaines en Allemagne. Cette grande berline sport offre tout ce qu’un passionné désire avec, en prime, de l’espace pour toute la famille. Ses 560 ch nous font gravir les plus hauts sommets avec une aisance déconcertante. Notre première journée nous amène au col de Brenner avant de prendre le dîner au pied des Dolomites. Nous sommes en Italie et nous prenons la route en après-midi pour le col de Valparola puis nous passons par celui de Falzàrego pour atteindre la route de GroBglockner. Nous sommes à plus de 2 504 m d’altitude. Le dernier col à franchir est celui de Thurn avant de redescendre vers Kitzbühel, la ville qui accueille depuis plusieurs années la Coupe du monde de Ski. Audi a loué tout l’hôtel, le Kempinski  Das Tirol. Et c’est au son de la musique tyrolienne que nous savourons un repas typiquement local composé de porc et d’agneau. Le lendemain, c’est vers notre destination finale que nous prenons la route. La ville s’appelle Klagenfurt. Sise au bord d’un lac au beau milieu des montagnes autrichiennes, le site est tout simplement magnifique. Nous passons par le col de Sölk, les hauteurs de Turracher et la superbe route de Nockalm. La température demeure la même. Du soleil en matinée et de la pluie en après-midi. Mais le décor est toujours à couper le souffle.

Ce long périple nous a permis de découvrir, encore une fois, bien du pays. Mais nous avons eu la chance de bien mesurer les dires des ingénieurs d’Audi quant aux aptitudes des modèles RS. D’ailleurs, nous y reviendrons avec l’essai du RSQ3 entre autres. Ce petit utilitaire débarquera chez nous quelques mois après l’introduction du Q3 prévus pour l’automne 2014. Les RS7 débarqueront d’ici peu tandis que la RS5 est au catalogue depuis le début de cette année. Quant à la magnifique RS6 Avant, elle ne traversera pas. Les consommateurs canadiens ne sont pas des amateurs de familiale. C’est vraiment dommage, car elle est beaucoup plus intéressante à conduire que n’importe lequel des utilitaires sur le marché. De plus, elle est spectaculaire et tellement jolie!

 

Le tour des Alpes 2013 par Audi

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs