Un pneu d’hiver adapté

Le IceGuard Studless iG52c

Un pneu d’hiver adapté

 

L’Industrie du pneu n’est pas une mince affaire. Les fabricants déploient des moyens faramineux autour du développement de pneus plus performants et plus efficaces. C’est le cas de Yokohama, qui est l’un des plus grands fournisseurs de pneus sur la planète. Il ne détient pourtant que 5 % du marché canadien. Sa plus importante présence est au Japon. Mais, tout doucement, il se construit une excellente réputation en Amérique du Nord.

Nous avons eu la chance de visiter un centre d’essai en mars dernier du côté du Japon. Le Shinchitose Motor Land Cort est l’un des centres d’essai pour les pneus d’hiver au nord du Japon. Et si vous pensez que nos hivers sont rigoureux, j’ai des petites nouvelles pour vous. C’est d’ailleurs pour cette raison que la majorité des fabricants de pneus japonais s’installent dans cette partie du pays.

Chez Yokohama, les ingénieurs ont concocté un pneu mieux adapté à notre marché. Depuis plusieurs années, nos hivers sont un mélange de froid et de temps doux. Et c’est un peu la même chose dans les parties du nord de la Chine. Ces deux marchés sont importants pour le fabricant japonais. Le nouveau IceGuard iG52c remplace le iG20. Il absorbe trois fois plus d’eau que son prédécesseur. De plus, il est unidirectionnel. Cette caractéristique permet d’obtenir une meilleure rigidité du pneu.

Mais s’il est encore plus efficace dans l’eau, il l’est aussi sur des pavés envahis par la neige mouillée. Vous savez, la fameuse «slush». Ses propriétés dans la neige sont aussi accrues. Les flancs du pneu offrent une meilleure adhérence. Afin de nous démontrer plus clairement les changements, nos hôtes nous ont laissés conduire des voitures Audi chaussées des deux modèles de pneus. Ai-je besoin de vous dire que les conditions de température étaient idéales? Un temps relativement froid avec des mini tempêtes toutes les 10 minutes. Un parcours avait été aménagé dans les bois avec plusieurs courbes prononcées et des élévations importantes. L’autre tracé avait été aménagé dans un grand espace sur lequel on retrouvait une immense plaque de glace.

Nous avons poussé nos Audi TT au maximum dans le sentier de neige. La différence est marquante. Pour ce qui est de la glace, nous avons expérimenté les changements de voie et le freinage. Nos Toyota ont bien répondu. C’est de cette façon-là que l’on doit faire l’essai de pneus d’hiver. Mais il faut tout de même avouer que la direction de Yokohama aurait pu pousser l’expérience un peu plus loin.

 

En terminant, faites une bonne analyse de vos besoins avant de vous procurer des pneus d’hiver. Et n’achetez pas n’importe quoi!

 

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs