Projet 4X4 l’Alternative: cette année, c’est Willys!

Modification d’un Jeep Willys: l’école nouveau genre pour 12 jeunes de Bellechasse

Projet 4X4 l’Alternative : cette année, c’est Willys!

Modification d’un Jeep Willys: l’école nouveau genre pour 12 jeunes de Bellechasse

Les jeunes, ah les jeunes… Ils fument, ils boivent, ils sortent tout le temps, ils ne sont pas prudents…

Et si ces jeunes, comme certains se plaisent à le dire, n’étaient que des jeunes ayant manqué d’encouragements?

Et si ces jeunes n’étaient pas si pires que ça et ne demandaient, en réalité, qu’à s’investir dans un projet qui les passionne?

Et si ce n’étaient que quelques-uns parmi les jeunes qui malmenaient la réputation de tous?

Un jeune qui éprouve des difficultés à l’école n’est pas nécessairement «pas bon». Il est peut-être seulement moins habile de son crayon qu’il ne l’est avec un outil... Sachez que ces jeunes-là pourraient vous surprendre beaucoup plus que vous ne le croyez… Il ne suffit que de leur donner la chance de le prouver...

À chaque région, sa propre particularité

La plupart des régions du Québec sont associées à un élément quelconque qui les distingue des autres. Dans la MRC de l’Érable, c’est le sirop d’érable, en Gaspésie, c’est le rocher Percé. Dans la MRC de Bellechasse, les gens sont mordus de 4x4 et de sentiers hors route (et de modifications de Civic... mais ça, c’est une autre histoire…).

L’an dernier, Isabelle Gagné et Jérome Baillargeon, deux travailleurs de rue de cette région, ont eu l’idée d’un projet particulier en lien avec la passion des gens du coin et qui aurait de nombreux impacts positifs sur la vie des jeunes. Baptisé Projet 4x4 l’Alternative, le projet consiste à transformer un véhicule 4x4 étape par étape tout en permettant l’apprentissage de nouveaux métiers dans le domaine automobile.

Jeep Willys 1960

L’an dernier, c’est un Jeep Comanche 1989 qui a été transformé. Lors d’une compétition, il a même remporté les honneurs, et c’est dire à quel point les jeunes pouvaient être fiers de leur travail. Cette année, c’est un Jeep Willys 1960 qui a la chance d’avoir une deuxième vie.

Pourquoi?

La douzaine de jeunes participants ont entre 15 et 26 ans et sont sujets à vivre avec le décrochage scolaire ou avec un problème de consommation d’alcool ou de drogue, dans le passé, en ce moment, ou encore risquent d’en développer un. Le projet 4x4 l’Alternative est donc une façon de lutter contre la consommation et le décrochage scolaire, en plus de pouvoir en apprendre sur plusieurs métiers de l’industrie automobile. De plus, ils peuvent exercer concrètement et quotidiennement les nouvelles notions apprises. Mais, c’est aussi une façon de préconiser des valeurs positives comme l’estime de soi et le développement d’un sentiment d’appartenance. Chacun d’eux s’est engagé dès le départ à respecter certaines règles tout au long du projet, notamment d’être sobre, respectueux, assidu, etc.

«Les chars c’est pour les gars…»

Le domaine de l’automobile est souvent associé à la gent masculine, mais les filles s’y intéressent de plus en plus. Parmi la douzaine, il y a d’ailleurs trois participantes.

C’est parti!

Avec une première édition fort populaire et appréciée des participants et des collaborateurs, une deuxième édition était donc bienvenue. Les inscriptions ont d’ailleurs été très nombreuses cette année. «C’est un beau problème que nous avons», s’est exclamée Isabelle Gagné à ce sujet.

Tout au long des quatre mois du projet, 12 jeunes modifieront donc un véhicule 4x4 avec l’aide de mécaniciens bénévoles et des conseils de professionnels du domaine de l’automobile. Mais surtout, ils ont maintenant un nouvel objectif devant eux, et c’est quelque chose qui les passionne et qui pourrait être fort prometteur pour l’avenir…

 

 

 

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs