Fred Mercier

Audi A3 e-tron 2015: Le meilleur des deux mondes

D’entrée de jeu, l’A3 d’Audi est l’un des modèles les plus plaisants à conduire sur le marché. Ajoutez à cela une version hybride qui permet au véhicule de parcourir jusqu’à 50 km sans une seule goutte d’essence et vous obtenez toute une combinaison gagnante.

Audi A3 e-tron 2015

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

9/10

Forces et faiblesses:

  • 50 kilomètres sans une goutte d'essence
  • Plaisir de conduire
  • Bon espace de rangement malgré la batterie
  • Pas de boîte manuelle
  • Pas de version à quatre roues motrices

Cote de l'auteur:

  • Consommation: 9/10

  • Équipement: 8/10

  • Prix: 8/10

  • Apparence: 9/10

  • Confort à l'avant: 8/10

  • Confort à l'arrière: 8/10

  • Comportement: 9/10

  • Performance: 8/10

  • Rangement: 8/10

Vienne, Autriche – À première vue, l’A3 e-tron (c’est le nom qu’on donne aux versions hybrides et électriques chez Audi) ressemble énormément au modèle traditionnel à essence.

Mis à part quelques changements esthétiques mineurs au niveau des pare-chocs et de la calandre, le véhicule conserve le look très réussi qui contribue au succès de l’A3 depuis son arrivée en Amérique du Nord.

Même la prise de courant qui permet de recharger le véhicule est très, très subtile. Il faut effectivement déplacer le logo d’Audi sur la calandre avant pour avoir accès à la recharge.

Une première

Cette nouvelle A3 marquera la première commercialisation d’un véhicule hybride rechargeable chez Audi.

Contrairement à d’autres constructeurs, le fabricant allemand semble bien décidé à ne pas laisser le côté hybride de la voiture dicter sa vocation.

Malgré son aspect environnemental, l’A3 e-tron conserve son ADN sportive. Comme ses jumeaux à essence, elle est agile et elle déplace de l’air, comme en témoigne sa vitesse de pointe de 222 km/h.

La nouvelle A3 atteint les 100 km/h en7,6 secondes et peut rouler jusqu’à 130 km/h en mode tout électrique. Au-delà des chiffres, cela signifie qu’il est possible de se déplacer sans une seule goutte d’essence, en ville comme sur route.

Bien entendu, l’autonomie de la batterie n’est pas éternelle. À 50 kilomètres, on ne fait pas mieux que d’autres modèles déjà sur le marché, comme la Chevrolet Volt ou la Ford C-Max Energi.

Mais quand on manque de jus, un moteur à essence turbocompressé de 1,4 litre prend habilement la relève. Développant à lui seul une puissance de 150 chevaux, le petit moteur répond bien aux commandes de l’automobiliste, aidé par une transmission automatique à six rapports bien calibrée.

Malheureusement, aucune boîte manuelle n’est prévue pour l’Audi A3 e-tron. Avec un véhicule aussi maniable, cela n’aurait pourtant pas été de refus.

Aucune version à quatre roues motrices n’a été annoncée non plus.

En combinant ses deux motorisations, l’A3 e-tron atteint une production de 204 chevaux. En branchant le véhicule dans la borne de recharge fournie à l’achat, Audi annonce un temps de recharge rapide de 2 heures et 15 minutes. Dans une prise standard (européenne, toutefois), on parle plutôt de plus de 3 heures.

Simple et efficace

À bord de l’A3, la simplicité est de mise. Le tableau de bord va droit au but avec une présentation qui détonne par rapport aux trop nombreux intérieurs de véhicules qui semblent se prendre pour un cockpit d’avion.

En fait, comme pour l’extérieur, l’habitacle de l’A3 e-tron est très similaire à celui des autres A3 à essence.

La grande différence, c’est la présence du petit bouton «EV switch» (electric vehicle). Celui-ci permet de couper complètement les gaz et de poursuivre votre route sans essence… et sans bruit!

À l’arrière, les places sont tout aussi confortables et l’espace pour les jambes très raisonnable. Autre aspect intéressant de l’A3 e-tron, Audi a réussi à positionner la batterie de façon à ce que l’espace de chargement du coffre arrière ne soit pratiquement pas amputé en comparaison avec le modèle à essence.

Pour 2015

C’est en Autriche qu’Audi a procédé au lancement mondial de l’A3 Sportback e-tron. Le véhicule sera toutefois disponible en sol canadien au deuxième quart de 2015.

En Allemagne, le véhicule sera vendu à un prix de base de 37 900 €. Même si aucun chiffre n’est encore avancé pour le Canada, on nous dit de se fier à ce que BMW propose pour sa i3, qui se détaille à un prix de 44 950$.

 

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs