Frédéric Mercier

Assurance auto: 10 questions à se poser

Pour éviter des complications bien fâcheuses.

Constat amiable

Au moment du renouvellement de votre assurance auto, il pourrait être judicieux de vous arrêter un instant et de vous demander si les informations que vous avez données à votre compagnie d’assurance lors de votre soumission sont toujours valables.

La Chambre de l’assurance de dommages (CHAD) dresse d’ailleurs une liste de 10 questions que vous auriez avantage à vous poser si vous ne voulez pas avoir de complications au moment d’une réclamation.

Changement d'adresse?

L’endroit où vous habitez a une influence sur la prime que vous avez à payer à votre assureur. Si vous déménagez, n’oubliez donc pas de l’en informer dès que possible.

Votre emploi change?

Un changement de carrière ou d’emploi est une décision importante dans une vie. Au moment de renouveler votre assurance (ou même avant), informez votre assureur de tout changement de poste ou de compagnie qui aurait pu survenir dans votre vie.

Vous faites une utilisation professionnelle de votre véhicule?

Si l’utilisation de votre véhicule a changé et que vous devez maintenant vous en servir dans le cadre de votre boulot, c’est une information que vous devez partager avec votre assureur. L’utilisation différente de votre voiture rimera fort probablement avec un montant différent à payer à chaque mois.

Envie de partir à l'aventure?

Si vous avez à quitter le Québec pour une autre province ou pour les États-Unis, avisez votre assureur. Si un incident survient lorsque vous êtes à l’extérieur des frontières, il vous sera plus facile de procéder à votre réclamation.

La distance parcourue pour vous rendre au travail a changé?

Si c’est le cas, encore une fois, c’est une information que vous ne devez pas garder pour vous. La distance entre la maison et le travail fera inévitablement varier votre kilométrage annuel, une donnée sur laquelle se basent les assureurs pour définir le montant de votre prime.

Êtes-vous le seul à conduirer votre véhicule?

Si d’autres personnes utilisent votre véhicule, que ce soit régulier ou occasionnel, il vaut toujours mieux aviser votre compagnie d’assurance.

Votre voiture a-t-il été modifiée?

Toute modification apportée à votre véhicule et qui change sa performance ou sa valeur sur le marché doit être rapportée à votre assureur. Encore une fois, cela pourrait venir modifier votre prime à la hausse. Cependant, si vous omettez de bien indiquer les changements, vous pourriez avoir une mauvaise surprise le jour où vous ferez une réclamation.

Un remisage récent?

Si vous remisez votre véhicule le temps d’une saison, ne manquez pas d’en informer votre compagnie d’assurance. Vous aurez sans doute droit à une réduction de votre prime! Mais n’oubliez surtout pas de les rappeler quand vous remettrez votre voiture sur la route.

Vous avez un système de repérage?

Le système de repérage peut venir réduire le coût de votre prime d’assurance. Si vous en avez fait installer un, dites-le. Si, au contraire, il a été retiré, pas le choix de le dire aussi, même si cela pourrait entraîner une hausse.

Vous ou une autre personne utilisant votre véhicule a-t-il eu une suspension de permis?

Si votre permis ou celui d’une autre personne qui conduit votre voiture a été suspendu, il faut le dire. Peu importe la raison, et même si la période de suspension est expirée, les compagnies d’assurance doivent être mises au courant d’un tel événement.

 

Les voitures que les voleurs ne veulent pas

Le Highway Loss Data Institute (HLDI) a publié sa liste des 10 véhicules ayant les taux de réclamation les plus bas aux États-Unis pour 2013.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs