Agence QMI

L’assurance automobile est plus dispendieuse

Les Québécois paient davantage pour leur prime d’assurance automobile depuis le 1er janvier.

Constat amiable

Le gouvernement du Québec a haussé la taxe de vente sur l’assurance automobile de 5 % à 9 % dans le cadre de ses efforts pour renouer avec l’équilibre budgétaire.

Pour une prime moyenne de 712 $, incluant la prime pour les dommages matériels des assureurs privés et la prime pour les dommages corporels de la SAAQ, un assuré doit maintenant verser une taxe de 64 $. L’an dernier, les automobilistes devaient débourser 36 $ à leur assureur privé et à la SAAQ. L’augmentation atteint près de 78 %.

«Nos clients subissent la décision du gouvernement. Comme ça n’a pas été annoncé en grande pompe, ils estiment qu’ils n’ont pas été informés assez longtemps à l’avance», a exprimé Vincent Boulanger, courtier en assurances de dommages et président de la firme Assurancia Groupe Confiance.

Le courtier d’assurance a souligné que dans les secteurs de l’assurance habitation et de l’assurance commerciale, les primes des assurés étaient déjà taxées à un taux de 9 %. Toutes les primes d’assurance automobile, souscrites ou renouvelées en 2014, sont ciblées par cette hausse, à l’exception de celles qui ont été payées en un seul versement.

Le gouvernement libéral a annoncé l’augmentation de la taxe sur l’assurance automobile lors de la mise à jour économique du ministre des Finances, Carlos Leitao, le 2 décembre. Le ministre estime que la mesure permettra à l’État d’empocher 135 millions $ de plus, sur une base annuelle.

Le Regroupement des cabinets de courtage d’assurance du Québec (RCCAQ) déplore que le gouvernement ait laissé peu de temps à l’industrie pour s’ajuster à l’augmentation. «Nous avions des mises à jour à faire sur nos systèmes pour les prélèvements bancaires. Et le gouvernement a fait son annonce environ deux semaines avant les Fêtes. En plus, les renouvellements de janvier étaient déjà envoyés», a dit Vincent Gaudreau, président du RCCAQ.

Selon le courtier, qui est également vice-président du cabinet Gaudreau Demers, il aurait été préférable d’attendre quelques mois. Il croit que des assureurs devront envoyer des avis de révison à leurs clients car certaines primes du mois de janvier auront été taxées à 5 %.

La TPS et la TVQ ne s’appliquent pas sur les primes d’assurance auto. La taxe de vente sur l’assurance automobile est la seule à être ajoutée au montant de la prime. Parmi les dix provinces canadiennes, le Québec et le Manitoba sont les seules qui imposent une taxe de vente sur les primes d’assurance automobile. Le taux de la taxe atteint 8 %, au Manitoba.

En 2012, les primes d’assurance automobile souscrites au Canada se sont chiffrées à plus de 17 milliards $, dont plus de 3 milliards $ au Québec.

 

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs