Fred Mercier

Toyota Corolla S 2015: Pas trop loin du plaisir

S’il y a une voiture qui a la réputation d’être ennuyante, c’est bien la Toyota Corolla.

Toyota Corolla S 2015

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

8/10

Forces et faiblesses:

  • Allure améliorée
  • Faible consommation d'essence
  • Réputation de fiabilité
  • Un seul moteur offert
  • Prix de base supérieur à la compétition

Cote de l'auteur:

  • Consommation: 9/10

  • Équipement: 8/10

  • Prix: 8/10

  • Apparence: 7/10

  • Confort à l'avant: 8/10

  • Confort à l'arrière: 8/10

  • Comportement: 8/10

  • Performance: 6/10

  • Rangement: 7/10

S’il y a une voiture qui a la réputation d’être ennuyante, c’est bien la Toyota Corolla.

Entendons-nous bien, la Corolla est une très bonne voiture. Excellente, même. Mais depuis des décennies, il lui manque ce petit je-ne-sais-quoi qui accroche le sourire aux lèvres des amateurs d’automobile.

Réputation de fiabilité aidant, c’est la voiture parfaite pour ceux qui veulent se rendre du point A au point B en paix d’esprit, et pour pas trop cher en plus. Mais pour ceux qui considèrent la voiture comme plus qu’un simple moyen de transport, la Corolla a cette réputation de voiture fade qui lui colle à la peau.

Ça, c’était avant. Avant que Toyota en ait marre de cette image et décide de construire des voitures qui sont non seulement fiables et sécuritaires, mais aussi visuellement plus dynamiques.

Plus jolie, la Corolla

Depuis deux ans, la Corolla affiche un tout nouveau visage. Un visage déjà beaucoup plus vivant qui démontre un véritable changement de philosophie chez Toyota. Dans les derniers mois, on a d’ailleurs vu les modèles Yaris et Camry emboîter le pas en adoptant des calandres similaires à leur tour.

Dans le cas de la Corolla, on ne peut pas encore dire que le modèle se démarque énormément de la compétition côté design. Mais on sent qu’il y a une réelle volonté de faire mieux à ce chapitre chez le constructeur japonais.

La version S, en place depuis plusieurs années maintenant, ajoute du piquant à la recette encore un peu fade de la Corolla.

À l’intérieur, la version S est munie d’un volant gainé de cuir, de sièges en cuir et d’un écran tactile de 6,1 pouces très simple d’utilisation.

Et pour célébrer les 50 ans de la marque au Canada, Toyota en a même rajouté en proposant une édition spéciale 50e anniversaire. C’est spécifiquement ce modèle qui a été mis à l’essai dans le cadre de cette chronique.

Avec sa peinture rouge éclatante et ses roues noires en alliage de 17 pouces, la Corolla S a une allure qui lui va à ravir. Je me suis moi-même surpris à l’admirer à quelques reprises durant la semaine où elle m’a été prêtée. Voilà, c’est dit.

Sur la route

Avec toutes ces améliorations esthétiques, on pourrait s’attendre à un changement mécanique similaire, question de donner à la Corolla un peu plus de personnalité.

Malheureusement, il n’en est rien. Même la version S demeure équipée du moteur à quatre cylindres de 1,8 litre qui se retrouve sous le capot de la Corolla de base. Puissance totale : 132 chevaux.

Pourtant, des compétiteurs comme Honda et Volkswagen proposent déjà des versions plus puissantes de leur modèle compact respectif. Ainsi, la Civic Si et la Jetta GLI offrent toutes deux des motorisations dont la puissance dépasse les 200 chevaux.

Si on en venait à concevoir une Corolla capable de se frotter à ces modèles, peut-être pourrait-on commencer à considérer la S comme une véritable alternative sportive à la petite compacte de Toyota.

Pour l’instant, la Corolla S demeure une voiture peu inspirante à conduire, malgré ce que peut laisser croire sa carrosserie. Si vous optez pour la transmission manuelle, par contre, le plaisir est déjà pas mal plus au rendez-vous. Les six rapports sont bien calibrés et permettent d’aller chercher le meilleur du petit moteur.

Une boîte automatique à variation continue (CVT) est aussi disponible en option.

Économie à l’achat… et à la pompe

Il faut dire que le prix de la Corolla S n’est pas non plus comparable à celui d’une Honda Civic Si ou d’une Volkswagen Jetta GLI.

Même équipé de l’ensemble 50e anniversaire, le modèle mis à l’essai demeure très abordable à 23 220$. Sans aucune option, la Corolla S 2015 peut être à vous pour 21 210$. Pour une Civic Si, il faudrait débourser plus de 5000$ supplémentaires.

Et comme la S est équipée du même moteur que la Corolla de base, elle propose la même économie d’essence. Avec la transmission manuelle, les chiffres officiels promettent une consommation de 8,3 L/100 km en ville et de 6,2 L/100 km sur route.

Après une semaine à parcourir les rues de Montréal et les routes de l’Outaouais, la moyenne de consommation s’est établie à 7,3 L/100 km. Très impressionnant.

Malgré le changement de look, il ne faut donc pas s’attendre à un comportement différent de la Toyota Corolla. Même dans sa version S, elle demeure une berline fiable qui continuera de faire le bonheur de milliers d’automobilistes.

Mais pour le dynamisme, on repassera.

Fiche technique

Nom : Toyota Corolla S 2015

Prix de base : 21 210$

Configuration : Véhicule à roues motrices avant avec motorisation à l’avant

Mécanique : 4 cylindres de 1,8 litre

Puissance/couple : 132 ch./ 128 lb-pi

Transmission : Manuelle à six vitesses ou automatique à variation continue (CVT)

Capacité du réservoir : 50 litres

Consommation d’essence : 8,3 L/100 km (ville), 6,2 L/100km (route)

Consommation observée: 7,2 L/100 km

Garantie : 3 ans/60 000 km (base)

Concurrence : Honda Civic, Hyundai Elantra, Volkswagen Jetta

 

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs