Francis Lalonde

Le Québec bien représenté au Shell Éco-marathon 2015

Parmi les équipes provenant de la belle province qui participeront à cette course mise sur pied par Shell, l’on retrouve l’Université Concordia, l’École de technologie supérieure (ÉTS) ainsi que l'Université Laval.

Shell Eco-marathon Quebec

C’est du 10 au 12 avril prochain qu’aura lieu la prochaine édition du Défi Shell Eco-marathon — Amériques. Cette compétition, qui en est à sa 9e présentation, met en vedette plus de 120 équipes formées d’étudiants provenant des niveaux secondaires, collégiaux et universitaires de l’ensemble de l’Amérique. Ceux-ci ont pour objectif de concevoir le véhicule qui parcourra le plus de kilomètres possible avec un seul litre d’essence.

Le plus possible avec le moins possible

En somme, les équipes participantes doivent créer un véhicule prototype ou urbain, alors qu’ils peuvent utiliser l’une des sept sortes de combustion suivantes, soit de l’essence, du diésel, de l’éthanol, du gaz liquéfié, du gaz naturel, de l’hydrogène ou encore une batterie électrique. Ils effectuent par la suite une dizaine de tours sur un circuit fermé. Une fois ceux-ci complétés, la quantité d’essence consommée est calculée, puis ajustée de façon exponentielle pour équivaloir à 1 litre d’essence consommée.

En 2014, ce sont les étudiants de l’Université Laval qui ont gagné la course avec une performance de 4544 km pour un seul litre d’essence, alors qu’ils avaient aussi remporté l’édition 2013 avec un résultat de 5772 km pour un litre d’essence. Ceux-ci tenteront d’y aller pour une troisième victoire de suite cette année.

Le Québec bien représenté

Parmi les autres équipes provenant du Québec, l’on retrouve l’Université Concordia, ainsi que l’École de technologie supérieure (ÉTS). Les membres de l’ÉTS, qui concourent sous le nom de l’équipe Évolution, en seront à une 6e participation. Ils ont d’ailleurs terminé au deuxième rang de leur catégorie en 2014 avec une performance de 1989 km pour un litre d’essence.

« Notre moteur fait 50cc, souligne Scott Morin, étudiant au BAC en génie mécanique à l’ÉTS et l’un des 20 membres de l’équipe Évolution. Il est muni d’une injection électronique contrôlée par un ordinateur ainsi que d’un allumage variable. Au total, il développe une force légèrement supérieure à 1 ch.. Le plus important, ce n’est pas la puissance du moteur ou encore la force d’accélération, mais plutôt l’efficacité énergétique et le poids du véhicule. »

Les 20 membres de l’équipe SAE Supermileage de l’Université Concondia en seront quant à eux à une première participation au Défi Shell Eco-marathon. « Nous sommes conscients que nous n’avons pas encore le niveau d’expérience dont jouiront la plupart de nos compétiteurs qui seront présents à l’épreuve du mois d’avril prochain, mentionne Mitchell Sfetcu, étudiant au BAC en génie industriel et membre de l’équipe SAE Supermileage de l’Université Concordia. Nous comptons tout de même bien faire et même doubler les performances que nous avons enregistrées lors de la dernière course à laquelle nous avons participé. »

Des milliers d’heures investies

Le temps investi par tous ces étudiants universitaires dans leur programme respectif est tout simplement incroyable, surtout lorsque l’on considère qu’ils ne sont pas payés et qu’ils doivent poursuivre leurs études en même temps. En moyenne, ils investiront plus de 1000 heures dans une seule année afin de penser, conceptualiser, bâtir, tester et peaufiner leur véhicule.

« C’est beaucoup de temps, mais l’expérience acquise est énorme, tout comme le niveau de gratification personnelle, invoque Jeason Blair, étudiant au BAC en génie production automatisé à l’ÉTS. Ce sont des connaissances que nous amènerons avec nous sur le marché du travail. »

Trois compétitions mondiales

Pour une première fois cette année, la course sera présentée à Détroit, au Michigan. Shell tient deux autres courses annuellement dans le monde, soit l’Éco-marathon — Asie qui avait lieu à la fin du mois de février dernier, ainsi que l’Éco-marathon — Europe qui se déroulera au mois de mai prochain à Rotterdam, aux Pays-Bas.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs