Francis Lalonde

OneTap contre les distractions au volant

L’application mobile gratuite bloque les appels et les messages textes entrants et sortants lorsque l'utilisateur est au volant de son véhicule.

Application OneTap

C’est hier que la compagnie canadienne AppColony lançait la version française de son application mobile OneTap. Celle-ci a comme fonction de contrer les distractions au volant en bloquant les appels et les messages textes entrants et sortants.

L’application qui est gratuite gère les messages entrants par l’entremise de réponses automatisées. Elle fait savoir aux personnes qui tentent de joindre le conducteur que celui-ci est sur la route. Il est même possible pour OneTap d’indiquer dans combien de temps un retour d’appel sera effectué si l’utilisateur a programmé son itinéraire dans son GPS. Dans le cas où il y aurait urgence, l’expéditeur peut le faire savoir par l’entremise d’un code spécial qui avertit le conducteur et qui l’invite à se garer pour utiliser son téléphone.

Toute cette gestion se fait par elle même à partir du moment où le conducteur est en mouvement. Il demeure possible d’activer la connexion Bluetooth et de lier son téléphone intelligent à sa voiture pour l’utilisation de l’appel mains libres ou encore de son GPS. Une fois le véhicule en arrêt, les messages et appels manqués sont remis au conducteur.

Les parents peuvent aussi payer un frais mensuel afin d’activer eux-mêmes certaines fonctions, comme le blocage à distance du cellulaire de leurs enfants, en plus d’avoir accès à des informations concernant la conduite de ceux-ci, telles que de la vitesse ou encore de l’itinéraire.

Depuis la mise en service de la version anglophone de OneTap il y a bientôt un mois, un peu moins de 20 000 messages d’utilisateurs ont été bloqués alors que ces derniers étaient au volant d’un véhicule. L’application est pour l’instant disponible que sur Android, mais une version iOS devrait voir le jour au cours de l’été prochain.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs