Slide, une véritable planche à sustentation magnétique de Lexus

Lexus planche, c’est le cas de le dire, sur une véritable planche à la Back to the Future. Appelée Slide, l’engin est alimenté par un système de sustentation magnétique et de matériaux supraconducteurs.

Lexus Slide

Planche à flotter ou à planer, planeur personnel, planche antigravitationnelle, difficile de trouver un terme court pour désigner le terme anglais hoverboard. Mais en bon français terminologique, on parle rien de moins qu’une planche à sustentation magnétique qui flotte littéralement au-dessus du sol, sans roulettes.

C’est le pari d’une équipe de recherche-développement de Lexus qui, semble-t-il, dispose suffisamment de temps libres et de moyens pour travailler sur autre chose que des voitures de luxe déjà bien garnies en systèmes électroniques de tout genre.

Or, surprise ce matin en notre congé national, Lexus a dévoilé sa planche Slide, un prototype de planche antigravitationnelle à la Back to the Future qui fonctionne à l’aide d’aimants et de matériaux supraconducteurs.

Ces fameux matériaux supraconducteurs

Pour expliquer la supraconductivité, «l'intensité du champ magnétique auquel est soumis un supraconducteur ne doit pas franchir un certain seuil et la densité du courant qui le traverse ne doit pas également dépasser une certaine limite» (GDT). Et si on a longtemps cru que la supraconductivité ne se manifestait qu’au zéro absolu (0 degré Kelvin ou -273 ºC), de récentes recherches ont permis de développer des matériaux supraconducteurs à des températures moins glaciales d’environ -200 ºC. Des températures qui explique les fumerolles d’azote liquide que dégage la planche Slide.

Dans la planche, un cryostat maintient les supraconducteurs à très basse température. Refroidis, les supraconducteurs créent un courant électrique qui repousse les aimants.

La planche Slide a été développée par le groupe technique de Toyota dirigé par Hiroyoshi Yoshiki, son directeur technique, qui a révélé à une conférence Bloomberg l’an dernier qu’une «voiture volante signifie qu’elle va planer toute juste au-dessus de la route afin d’éliminer toute résistance et friction».

Il y a trente ans, sortait le film Back to the Future et, dans celui de 1989, le jeune acteur Marty McFly flottait sur une planche sans roulettes pour échapper à des ennemis.

Lexus prévoit tester son prototype à Barcelone cet été. À ce moment-là, d’autres détails techniques seront dévoilés, et à savoir si des aimants sont intégrés ou non sous la surface.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs