Nissan 370Z vs Scion FR-S: Le plaisir pour pas cher

Duel Scion FR-S contre Nissan 370Z. La grande révolution des petites voitures : ou pourquoi la Nissan 370Z est maintenant disponible à moins de 30 000$.

Nissan 370Z et Scion FR-S 2015

IMG_415

Scion FR-S Coupé 2 portes, boîte manuelle

Cote d'ensemble:

8/10

  • Consommation:

    8/10

  • Équipement:

    8/10

  • Prix:

    8/10

  • Apparence:

    8/10

  • Confort à l'avant:

    7/10

  • Confort à l'arrière:

    2/10

  • Comportement:

    9/10

  • Performance:

    7/10

  • Rangement:

    4/10

IMG_410

Nissan 370Z Coupé 2 portes transmission manuelle de tourisme

Cote d'ensemble:

7/10

  • Consommation:

    6/10

  • Équipement:

    6/10

  • Prix:

    8/10

  • Apparence:

    7/10

  • Confort à l'avant:

    8/10

  • Comportement:

    8/10

  • Performance:

    9/10

  • Rangement:

    6/10

Elle dérange, cette petite Scion FR-S! Il faut dire qu’elle a beaucoup d’attributs qui la rendent très intéressante pour les acheteurs : une allure très sportive, le rouage à propulsion, la disponibilité de la boîte manuelle à six rapports et 200 chevaux sous le capot. Mais ce que l’on apprécie d’autant plus : le différentiel à glissement limité et le moteur Boxer à plat de quatre cylindres conçu par Subaru. Sans compter la consommation d’essence tout à fait raisonnable de 9,6L/100km qui l’accompagne.

De l’intérieur, la voiture est belle. Les sièges baquets sont ajustés et confortables. Pour un montant raisonnable, on peut la complémenter avec un système de navigation, un climatiseur, un régulateur de vitesse, et une panoplie d’accessoires et d’éléments de finition.

Encore toute récente sur le marché, la FR-S a entraîné une petite révolution dans le monde des voitures à vocation sportive. Il faut dire qu’avec l’explosion du coût de l’essence vers 2005, les manufacturiers (les clients en premier) ont délaissé ce type de véhicule pour faire la promotion de voitures économiques. On avait alors vu les Toyota Echo envahir les routes. En 2012, il ne reste alors que quelques joueurs : la Ford Mustang, la Chevrolet Camaro, la Mazda MX-5 (Miata), et l’irréductible Nissan 370Z. Les clients potentiels n’ont pas réellement de choix puisque visiblement tous ces véhicules ont des publics cibles bien différents.

Et voilà que Subaru s’allie avec Toyota pour créer un design attrayant et une mécanique agréable. Le coût est légèrement au-dessus des 25 000$. L’achat d’un véhicule à vocation sportive japonais de qualité est soudainement abordable.

La révolution touche à un point tel que La Ford Mustang voit un moteur 4 cylindres s’ajouter à sa liste de motorisation pour 2015 et qu’en 2016, c’est Chevrolet qui emboîte le pas pour la Camaro.

Et Bang! Maintenant, presque n’importe qui peut se permettre une petite sportive pour un paiement mensuel raisonnable. Ce n’est plus une folie de s’offrir une sportive neuve, c’est accessible! Voilà la grande révolution de la petite Scion FR-S.

La Z pour votre budget

Nissan est laissé dans l’ombre de cette nouvelle venue. La 370Z est certainement supérieure en capacité avec son V6 de 322 chevaux et en prestige (on ne peut pas tous se permettre une voiture sport de 40 000$!). Mais elle a un design qui ne date pas d’hier. La «Fairlady» qui a été réintroduite en 2002 sous la forme de la 350Z n’a connu qu’une légère évolution de son design extérieur lorsqu’elle a pris le nom de 370Z.

La sportive de Nissan est en quelque sorte notre muscle car nippon. (Je ne compte pas la Nissan GT-R dans le calcul vu le prix à l’achat qui en fait un véhicule exclusif, voire exotique.) Elle est très racée, née d’une longue tradition de voitures sport, le rouage est à propulsion, et elle possède une cylindrée supérieure à la moyenne de ses congénères. La Nissan 370Z Coupe mise à l’essai était équipée d’une boîte manuelle à six rapports.

Depuis le départ du marché des Toyota Celica et Mazda RX-8, la Nissan 370Z trône seule, en reine de la voiture sportive. Mais son coût onéreux vient d’être réduit suite à la bombe qu’ont lancée Subaru et Toyota sur le marché. Cette année, pour la première fois, vous pourrez voir la Nissan 370Z Coupe disponible à partir de 29 998$.

Pour ce prix, elle offre : quatre roues, un moteur V6, un volant et la carrosserie identique à la Nissan 370Z!  Le contrôle de stabilité et freins ABS sont les luxes obligatoires. L’habitacle est simple, avec un système radio minimaliste que vous vous empresserez probablement de changer. L’ensemble de jauges en lumière jaune-orange sur fond noir que l’on retrouvait dans la 350Z de 2002 semble être encore en production... L’équipement le plus luxueux est sans contredit l’ouverture complète automatique des fenêtres...

La voiture conserve son comportement routier brutal, une suspension rigide, et un pédalier de changement de vitesse beaucoup trop haut  jumelé à un embrayage qui a énormément (trop) de mordant. La direction reste précise. Les freins font un excellent travail. Le couple est agréable et la voiture réagit bien dans un régime moteur moyen.

Mais rassurez-vous, de l’extérieur, on ne peut absolument pas faire la différence entre votre Nissan 370Z à 29 998$ et celle de 39 995$. Et c’est ce qui est fabuleux. On se permettre une petite dose de prestige, sans le glamour. Parce qu’il n’y a vraiment rien de glamour dans l’habitacle et ses sièges en tissus chenille.

Alors? Wannabe ou Hasbeen?

Moins puissante, plus excitante

Par Frédéric Mercier

Plusieurs de mes collègues reprochent à la Scion FR-S un manque de puissance sous le capot. Et quand on regarde les chiffres, difficile de ne pas leur donner raison.

200 chevaux, passe encore. Mais 151 livres-pied de couple, c’est un peu serré. Les accélérations pourraient être plus brusques, et je me plais encore à penser que Subaru et Toyota nous préparent une versions survitaminée de cette jolie voiture sport.

Ceci étant dit, le manque de puissance de la FR-S ne l’empêche pas d’être l’une des voitures les plus excitantes que j’ai conduites cette année. Tout ça pour moins de 30 000$!

La voiture est légère, facile à manier et extrêmement nerveuse. Elle emprunte ses pneus à l’écologique Prius, question de faciliter les dérapages contrôlés, si jamais l’envie vous prend de l’emmener sur une piste.

Même avec un V6 de 322 chevaux et un prix abaissé de 10 000$ cette année, la Nissan 370Z ne fait pas le poids contre la FR-S.

Elle est trop lourde, trop grosse et, bien franchement, son design commence à dater. Surtout à l’intérieur, où le tableau de bord semble parodier une voiture de science-fiction.

C’est vrai que la Scion FR-S a créé une petite révolution à son lancement. Elle montre que plus de puissance ne rime pas nécessairement avec plus de plaisir.

Espérons que d’autres constructeurs suivront l’exemple.

Fiches techniques

Scion FR-S 2015

Prix de base : 27 093$

Configuration : Véhicule à roues motrices arrière avec motorisation à l’avant
Mécanique : 4 cylindres à plat de 2,0 litres
Puissance/couple : 200 ch/ 151 lb-pi
Transmission : Manuelle à 6 rapports ou automatique à 6 rapports
Consommation d’essence annoncée : Manuelle:10,6 L/100 km (ville), 7,9  L/100km (route)

Nissan 370Z 2015

Prix de base : 29 998$
Configuration : Véhicule à roues motrices arrière avec motorisation à l’avant
Mécanique : V6 de 3,7 litres
Puissance/couple : 332 ch/ 270 lb-pi
Transmission : Manuelle à 6 rapports ou automatique à 7 rapports
Consommation d’essence annoncée : Manuelle:13,3 L/100 km (ville), 9,3  L/100km (route)
 

Nissan 370Z 2015

Scion FR-S 2015

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs