Fred Mercier

Hyundai Tucson 2016 : Là, on jase

Il y a un nouveau joueur dans le segment des VUS compacts. Et il risque de jouer sur le premier trio.

Hyundai Tucson 2016

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

8/10

Forces et faiblesses:

  • Silhouette dynamique
  • Bonne liste d’équipements
  • Différents modes de conduite sur toutes les versions
  • Certains plastiques trop rigides
  • Espace de chargement limitée

Cote de l'auteur:

  • Consommation: 7/10

  • Équipement: 9/10

  • Prix: 7/10

  • Apparence: 8/10

  • Confort à l'avant: 8/10

  • Confort à l'arrière: 7/10

  • Comportement: 8/10

  • Performance: 7/10

  • Rangement: 6/10

Le Hyundai Tucson n’est pas un gros joueur dans le segment des VUS compacts. En 2016, par contre, il risque fort bien de le devenir.

Depuis son introduction il y a 10 ans, le Tucson n’a jamais réellement réussi à se démarquer de la compétition. Il est demeuré dans l’ombre de grosses pointures comme le Honda CR-V, le Toyota RAV4, le Nissan Rogue ou le Ford Escape.

Hyundai a eu beau faire des pas de géants dans l’industrie automobile en cette dernière décennie, mais force est d’admettre que ce sont surtout les voitures qui ont la cote chez le constructeur coréen.

Et quand on sait qu’un véhicule sur trois vendu au Canada fait partie de la catégorie des véhicules utilitaires sport, Hyundai serait fou de ne pas viser plus haut dans ce segment.

Et c’est exactement ce qu’il fait en introduisant une toute nouvelle génération du Tucson.

Un peu de gueule, enfin

Côté visuel, en tout cas, c’est réussi. Complètement banal dans sa version actuelle, le prochain Tucson propose un style pas mal plus dynamique.

Bon, Hyundai ne réinvente pas la roue non plus. Le nouveau Tucson est bien beau, mais il est aussi très similaire à d’autres modèles de son segment. De côté, on pourrait jurer qu’il s’agit d’un Mazda CX-5. Tant qu’à s’inspirer de la compétition, aussi bien s’inspirer des plus jolis!

À l’intérieur, les sièges offrent un confort plus qu’acceptable et le tableau de bord est d’une étonnante simplicité. Faut dire qu’il est à peu près le même pour tous les produits  de la marque!

Hyundai a aussi mis beaucoup d’emphase sur les commodités de luxe dans la commercialisation de son petit VUS. Des éléments comme le réglage électrique des sièges, le volant et le banc arrière chauffants sont offerts sur à peu près toutes les versions du Tucson, sauf celle de base.

Malheureusement, la rigidité de certains plastiques à bord du véhicule vient miner cette image «premium» à laquelle Hyundai veut s’associer. Le genre de trucs qu’on devrait régler avant d’ajouter des bébelles plus ou moins utiles.

On a aussi voulu en donner davantage au niveau de la sécurité. La caméra de recul devient ainsi livrée de série alors que des aides à la conduite comme la détection d’angles morts et les avertisseurs de changement de voie et de trafic arrière seront intégrés à presque toutes les versions.

Pas juste pour l’épicerie

Le Tucson 2016 est plus long, plus large et plus bas que le modèle de l’an dernier. Résultat, une voiture pas mal plus dynamique, et pas seulement d’un point de vue visuel.

Hyundai a voulu donner à son petit VUS une ADN un peu plus sportive, et c’est réussi. La tenue de route et la précision de la direction du Tucson ont vraiment fait des pas de géant.

Avec 164 chevaux dans le ventre, le moteur de base du Tucson (4 cylindres de 2,0L), offre des performances un peu justes, mais acceptables. Il s’agit d’ailleurs du même moteur que celui de la génération précédente.

La grande nouveauté cette année, c’est l’ajout d’une motorisation turbocompressée de 1,6 litre (175 chevaux) en option. Celle-ci est jumelée à une boîte automatique à double embrayage de 7 rapports, le genre de transmission qu’on voit habituellement dans des voitures pas mal plus sportives.

Même si j’ai apprécié davantage la version équipée de ce nouveau moteur, je ne serais pas prêt à la recommander à tout prix. Si vous ne croyez pas emprunter des chemins en montagne et êtes plus du genre à rester en ville, le moteur de base fera très bien l’affaire. Il vous coûtera moins cher à l’achat et sa consommation d’essence est à peu près la même.

Parlant de consommation, le modèle de base du Tucson affiche des cotes de 10,1 L/100 km en ville et de 7,6 L/100 km sur route. Ce n’est pas trop mal, mais c’est légèrement supérieur à ce que propose la compétition.

Un autre aspect décevant du nouveau Tucson est sa capacité de chargement. À 877 litres, elle est loin derrière des modèles comme le Honda CR-V ou le Nissan Rogue, qui dépassent facilement la barre des 1000 litres.

Faut dire que le Tucson, même avec ses nouvelles dimensions revues à la hausse, est moins long qu’à peu près tous ses compétiteurs. Et ça, ça peut aussi jouer en sa faveur, dans un marché où les VUS de petite taille semblent prendre de plus en plus d’ampleur.

La parade des versions

Avec sept versions distinctes de son nouveau Tucson, on ne pourra pas reprocher à Hyundai de tourner les coins ronds dans la mise en marché de ses produits..

Le modèle de base, équipé du moteur de 2,0L et de roues motrices avant, sera disponible pour 24 399$.

Pour une version à quatre roues motrices, il faut débourser au moins 28 999$. C’est celle qui fait le plus de sens à mes yeux, rapport équipements/prix. Hyundai s’attend d’ailleurs à ce que 85% des Tucson vendus au Canada soient équipés de la traction intégrale.

La version la plus luxueuse, la 1,6T Ultimate, se vend quant à elle à tout près de 40 000$. À ce prix-là, il faut le vouloir, son Tucson!

Le Hyundai Tucson 2016, même dans sa version de série, représente une énorme amélioration par rapport à la génération qu’il remplace. Hyundai a de grandes ambitions avec son petit VUS, et on peut les comprendre.

Il y a un nouveau joueur dans le segment des VUS compacts. Et il risque de jouer sur le premier trio.

Fiche technique

Nom : Hyundai Tucson 2016
Prix de base : 24 399$
Configuration : Véhicule à deux ou à quatre roues motrices avec motorisation à l’avant
Moteur de base : 4 cylindres de 2,0 litres
Puissance/couple : 164 ch./ 151 lb-pi
Moteur optionnel : 4 cylindres turbocompressé de 1,6 litre
Puissance/couple : 175 ch./ 195 lb-pi
Transmission : Automatique à 6 rapports (2,0L) ou à 7 rapports (1,6L)
Consommation d’essence annoncée : 2,0L FWD :10,1 L/100 km (ville), 7,6  L/100km (route)
                                                          2,0L AWD:11,0 L/100 km (ville), 9,0  L/100km (route)
                                                          1,6L AWD:9,9 L/100 km (ville), 8,4  L/100km (route)
Concurrence : Mazda CX-5, Nissan Rogue, Ford Escape, Honda CR-V, Toyota RAV4
Garantie de base : 5 ans/100 000 km

The best 2015 compact SUVs

Voici une liste de VUS compacts nouveaux ou remodelés pour l'année 2015. Les prix de détail suggérés par les fabricants excluent certains frais (comme le transport, les taxes) et sont sujets à changement.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs