Francis Lalonde

L'Infiniti QX50 2016: luxe, confort et agilité

Infiniti conviait cette semaine les membres de la presse canadienne à faire l’essai du QX50 2016 dans la région de San Diego, aux États-Unis.

Infiniti QX50 2016

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

8/10

Forces et faiblesses:

  • Design moderne et épuré
  • Conduite très confortable
  • Maniabilité et agilité remarquable
  • Groupe technologique sécuritaire disponible qu'avec l'édition haut de gamme
  • Pas de hayon électrique

Cote de l'auteur:

  • Confort à l'avant: 9/10

  • Confort à l'arrière: 8/10

  • Consommation: 7/10

  • Équipement: 8/10

  • Comportement: 9/10

  • Apparence: 10/10

  • Performance: 8/10

  • Prix: 8/10

  • Rangement: 8/10

Infiniti conviait cette semaine les membres de la presse canadienne à faire l’essai du QX50 2016 dans la région de San Diego, aux États-Unis. Je me suis donc rendu dans l’État californien pour tester les capacités de ce multisegment japonais qui en est à sa neuvième année de production.

 

Design extérieur repensé

Par rapport à l'édition précédente, le QX50 2016 comporte plusieurs nouveautés. Le véhicule a été allongé de 8 cm, ce qui, en fin de compte, donne plus d’espace aux passagers arrière et augmente de 234 L le volume total. L’apparence extérieure a également été revue par les designers d’Infiniti. Ces derniers ont tout d’abord conçu une nouvelle grille avant dont le design, à double arche, constitue la plus récente signature esthétique pour l’ensemble des véhicules Infiniti. Le QX50 2016 est par ailleurs doté de nouveaux phares DEL et antibrouillard, de feux d’arrêt remodelés et de nouveaux rétroviseurs extérieurs. La forme des pare-chocs avant et arrière bénéficie quant à elle d’une légère retouche. De façon générale, la QX50 conserve les courbes principales du modèle précédent. Malgré tout, les changements apportés confèrent à l’édition 2016 un look plus moderne et plus dynamique.

 

Design intérieur inchangé

Le design intérieur du QX50 demeure quant à lui inchangé pour cette année. Les concepteurs de la marque japonaise n’ont pas cru bon d’y apporter des modifications et, bien honnêtement, je ne vois pas comment on aurait pu en améliorer l'esthétique. La beauté de l’habitacle du QX50 est selon moi le point fort de ce véhicule, même dans l’édition de base agrémentée d’un toit ouvrant électrique et d’une garniture en cuir pour les sièges, le volant et le pommeau de vitesses. Les consommateurs à la recherche d’un design sobre et épuré seront charmés par la conception intérieure du QX50.

 

Un habitacle luxueux et confortable

Le confort de l’habitacle est tout aussi remarquable. Les sièges sont accueillants et les nombreux réglages électriques vous permettront sans aucun doute de trouver la configuration parfaite pour un confort maximal. Je déplore cependant que les appuie-bras à l’intérieur des portes et au niveau de la console centrale ne soient pas suffisamment matelassés. Un détail, me direz-vous! Peut-être. Mais si vous êtes un représentant commercial qui passez la journée dans votre véhicule ou si vous planifiez faire de longs parcours sur la route, vous finirez peut-être par ne plus savoir où poser vos bras après quelques heures. Ce n’est rien de majeur, mais tout de même... Peut-être ai-je les coudes trop sensibles!

 

De bonnes idées, mais...

On a aussi pensé, chez Infiniti, à installer un crochet à l’arrière du siège conducteur pour suspendre, par exemple, un veston. Bravo pour cette innovation qui plaira sans aucun doute aux hommes et femmes d’affaires à la recherche d’un multisegment luxueux. C’est une excellente idée. Il faudrait maintenant penser à créer un espace pour le cellulaire et revoir l’accessibilité pour les ports USB. C’est le seul manque, selon moi, dans la conception de l’habitacle du QX50.

Autre innovation cette année à partir de l’édition Premium, l’ajout d’une commande électrique dans le coffre qui permet de rabattre et rétracter automatiquement les sièges arrière. Je ne déteste pas l’idée. Je crois que cela plaira surtout aux personnes qui doivent souvent charger et décharger leur voiture. J’aurais cependant préféré que l’on installe plutôt un hayon électrique, puisque l’ouverture et la fermeture de la valise du QX50 doivent être faites manuellement.

 

Motorisation et conduite

Bien qu’Infiniti ait développé une version à propulsion arrière, seul le modèle à quatre roues motrices sera offert au Canada. Les quatre éditions disponibles (Base, Premium, Premium Navigation, Premium Navigation et Technologie) seront quant à elles munies de la même motorisation, soit un moteur V6 de 3,7 L développant 325 ch et un couple de 267 lb-pi, ainsi que d’une transmission automatique à 7 rapports.

La traction à quatre roues motrices donne une agilité et une maniabilité remarquables au véhicule japonais. Les consommateurs qui sont à la recherche d’un confort de conduite accru apprécieront la douceur de roulement du QX50. Les parcours sinueux et montagneux de la Californie m’ont permis de pleinement tester le multisegment, qui a bien répondu à la demande. On a toujours un sentiment de plein contrôle sur le QX50, que ce soit dans des courbes serrées ou encore à haute vitesse sur l’autoroute.

 

Prix et appréciation

L’édition de base du QX50 2016 est offerte à partir de 37 900 $, alors que l’édition haut de gamme Premium Navigation ou Technologie est vendue à 47 800 $. En plus du système de navigation, cette version est pourvue d’un ensemble de systèmes de sécurité: régulateur de vitesse adaptatif, freinage assisté et automatisé en cas de collision frontale, avertisseur d’angle mort et aide au maintien de la voie, entre autres. Malheureusement, il faut acheter la version haut de gamme pour avoir accès à ce groupe de technologies sécuritaires. Il serait intéressant qu’Infiniti offre la possibilité d’équiper toutes ses éditions avec son groupe technologique.

Dans l’ensemble, le QX50 est un excellent véhicule et comblera sans aucun doute les consommateurs à la recherche d’un multisegment qui soit à la fois luxueux, confortable et agile. Les éléments à revoir ne sont pas majeurs et n’affectent en rien la qualité de conduite du véhicule. J’estime tout de même qu’Infiniti a les capacités et le savoir-faire nécessaires pour corriger ces petits détails qui, finalement, font une différence.

 

Fiche Technique

Nom : Infiniti QX50 2016, Premium Navigation et Technologie
Prix de base : 47 800 $
Configuration : Véhicule à quatre roues motrices
Mécanique : Moteur V6 de 3,7 litres
Puissance/couple : 325 ch./ 267 lb-pi 
Transmission : Automatique à 7 rapports
Capacité du réservoir : 75 litres
Consommation d’essence : 13,7 L/100 km (ville)  9,7L/100 km (route)
Concurrence: Acura RDX, Audi Q5, BMW X3, Volvo XC60

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs