Ford Mustang: Ecoboost ou GT?

Quelle Mustang vous va le mieux? La GT équipée du gros V8 ou la nouvelle EcoBoost et son moteur à quatre cylindres?

Ford Mustang 2015

Par Frédérick Boucher-Gaulin

Selon certains amateurs férus de performances, les seuls vrais muscle cars sont ceux qui cachent un V8 sous leur capot; ne leur parlez pas d'une vulgaire Mustang V6 ou d'une Camaro possédant moins de 8 cylindres, ces voitures ne méritent aucune considération à leurs yeux.

C'est exactement ce genre de personnes que Ford a fait enrager en lançant sa Mustang Ecoboost; avec un petit quatre cylindres de 2,3 litres associé à un turbocompresseur, ce modèle a fait couler beaucoup d'encre.

En matière de prix comme de performance, la variante Ecoboost se retrouve entre le V6 de base et la GT. S'il est évident qu'elle ne vient pas détrôner la GT et son V8, peut-elle néanmoins se tailler une place et convaincre les mordus qu'elle mérite de porter le badge Mustang?

Pour le savoir, le Guide de l’auto a décidé d'organiser un match comparatif opposant l'Ecoboost à la Mustang GT. Il s’agit d’une façon agréable de voir à quel point l'Ecoboost peut se targuer d'être une Mustang... Et aussi de voir si la nouvelle GT a gardé ses racines de pony car

Quelques précisions

Tout d'abord, départageons les deux modèles au sein de la gamme: la Mustang Ecoboost débute à 30 149 $; pour ce prix, vous obtenez un coupé de 310 chevaux muni d'une boîte manuelle à six rapports. Si vous désirez un V8, optez pour la GT; son V8 d'une cylindrée de 5 litres développe 435 chevaux et est lui aussi associé à une transmission manuelle à six rapports. Ce bolide est cependant accompagné d'une facture de 39 149 $, soit 9000 $ de plus que celui à quatre cylindres. Nos deux véhicules d'essai (l’orange décapotable est l'Ecoboost, tandis que le coupé rouge est notre GT) étaient richement équipés, mais leurs ensembles d'options se ressemblaient beaucoup; somme toute, l'écart d'environ 10 000 $ était respecté. Finalement, les deux Mustang venaient avec l'ensemble Performance – incluant notamment d'excellents pneus Pirelli P-Zero d'une dimension de 255/40ZR19 à l'avant et 275/40ZR19 à l'arrière –, et aucune n'avait donc d'avantage sur le plan de la traction: seul leur moteur allait les différencier.

Pas de surprises
Commençons par la partie la plus simple à départager: au chapitre des performances, le V8 Coyote de 5 litres règne encore en roi et maître. Notre 0-100 km/h le plus rapide de la journée a été effectué en 5,8 secondes, tandis que l’Ecoboost n'a pu faire mieux que 7,9 secondes. Les deux voitures ont enregistré des freinages identiques: pour s'arrêter à partir de 100 km/h, les Mustang n'ont eu besoin que de 2,9 secondes et 36 mètres. Finalement, il est intéressant de constater que même si la mouture Ecoboost a moins de couple (320 livres-pieds contre les 400 du 5 litres), elle n'est pas plus facile à lancer: après quelques essais, l'écart de temps entre mon pire et mon meilleur départ était de 0,6 seconde – soit le même qu'avec la GT.

Au-delà de la vitesse

Mais il n'y a pas que la vitesse qui compte (je sais, quelle révélation!). Pour la vie au quotidien, doit-on absolument payer un surplus de 10 000 $ pour profiter de la «vraie» Mustang?

En un mot? Non. Car...

Dans 95 % des situations, la décapotable orange Ecoboost s'est admirablement bien tirée d'affaire; elle est agile, sa boîte manuelle passe les rapports de façon plus que convenable et son habitacle de bonne facture ne donne pas l'impression d'avoir été victime de compression budgétaire en ce qui concerne les plastiques... Le fait qu'elle soit décapotable a aussi plu, nous permettant de jouir du soleil tardif. Sa robe orangée attirait plusieurs regards et bien des badauds à qui nous avons parlé durant notre match n'avaient que faire de l’absence d’un gros moteur sous le capot.

Pour ceux qui désirent profiter de la conduite d'une sportive à l'américaine, l'Ecoboost permettra de maximiser chaque plein grâce à sa consommation combinée de 9,3 litres aux 100 km – contre les 12,8 de la GT. Finalement, la conduite de la Mustang Ecoboost est la même que celle de la GT, puisque les deux bagnoles partagent l'intégralité de leur système de direction ainsi que la majorité de leurs composantes de suspension. Il n'y a en fait que deux ombres au tableau de l'Ecoboost: sa sonorité n'est pas des plus invitantes (le son fruste de son quatre cylindres et le sifflement de son turbocompresseur seraient adéquats pour une compacte sportive, mais ils ne sont pas à leur place dans un pony car!) et il vous faudra éviter les feux de circulation où vous pourriez vous retrouver aux côtés d'une GT!

Par contre, si c'est la performance qui vous attire vers la Mustang, le montant supplémentaire pour s'offrir le 5 litres vaut amplement l'investissement: non seulement celui-ci sera-t-il diablement plus rapide que l'Ecoboost, mais il procure aussi les sensations qu'on attend de ce type de véhicule – la voiture qui donne l'impression de se tordre sous l'effet de la puissance lorsqu'on appuie sur l'accélérateur, le son guttural, le couple à bas régime...

Il y a longtemps, j'étais de ceux qui considéraient toute Mustang sans un gros V8 comme inférieure; maintenant, après avoir passé du temps à conduire la petite nouvelle, je suis prêt à lui faire une place à la table des grands. Mais à mon humble avis, rien au monde ne remplacera jamais la sonorité d'un gros V8 à l'américaine... même s'il faut y mettre le prix.

Lorsque nous avons tenu ce match comparatif, nous avons été accompagnés par Mireille Perras, une jeune femme qui aime l’automobile. Non, qui l’adore!!! À la suite du match, Mireille nous a fait parvenir ses impressions. C'est avec plaisir que nous vous les présentons, telles que nous les avons reçues.

Le 24 août 2015 fut pour moi une journée mémorable. Je suis une fille passionnée par les autos. J’aime le son des moteurs qui grondent, l’odeur du cuir dans les voitures et celle de l’essence. Comme métier, je désire être chroniqueur automobile. Grâce à mon cours d’orientation personnelle et à deux gars fort sympathiques du Guide de l’auto, j’ai eu la chance de participer à un match comparatif entre la Mustang GT et la Mustang Ecoboost.  Tout un privilège, j’étais choyée d’assister à l’essai de deux performantes voitures.

Ma préférée, la Mustang GT

J’aime son design moderne et à la fois rétro. La suspension est plus basse que celle de l’Ecoboost. Un bon confort et une bonne douceur de roulement. Bonne tenue de route. Freinage d’une grande efficacité. La technologie du système Line Lock qui permet de façon contrôlée un super show de boucane pour impressionner les curieux.

Ecoboost

C’est le modèle le plus intrigant parmi les Mustang. Le moteur est puissant et le son du turbo lors des accélérations est super. La caméra de recul est pratique, ainsi que le démarrage à bouton poussoir. Son capot aux formes bombées rehausse le look. L’arrière de la Mustang est particulier grâce à ses formes arrondies, ses phares à triples lamelles verticales et ses embouts d’échappement massifs.

Je me souviendrai longtemps de cette merveilleuse journée qui m’a permis de me familiariser avec mon choix de carrière. Pour ceux qui songent à faire l’acquisition d’une voiture sportive et performante et qui aiment se faire remarquer au volant par les passants, je crois que la Ford Mustang GT est une excellente option à considérer.

Tout sur la Ford Mustang 2016 avec le Guide de l'auto

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs