Fred Mercier

Chevrolet Malibu 2016: Cette fois, c’est du sérieux

Oubliez tout ce que vous savez sur la Malibu. Pour 2016, Chevrolet nous présente finalement une berline intermédiaire digne de ce nom.

Chevrolet Malibu 2016

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

8/10

Forces et faiblesses:

  • Nouveau look rafraichissant
  • Économie d’essence (moteur 1,5L)
  • Nouvelle version hybride
  • Moteur de 2,0L seulement disponible avec la version Premier
  • Certains plastiques de mauvaise facture à l’intérieur
  • Puissance un peu juste (moteur 1,5L)

Cote de l'auteur:

  • Consommation: 9/10

  • Équipement: 8/10

  • Prix: 7/10

  • Apparence: 8/10

  • Confort à l'avant: 8/10

  • Confort à l'arrière: 7/10

  • Comportement: 7/10

  • Performance: 6/10

  • Rangement: 8/10

Depuis trop longtemps, la Malibu joue un rôle de figurante dans son segment, dans l’ombre de berlines populaires comme la Toyota Camry, la Honda Accord et même la Hyundai Sonata.

Si ce n’était pas des compagnies de location qui continuent de l’acheter en grand nombre, les chiffres de vente de la Malibu au Canada seraient désastreux.

Chevrolet veut que ça change, et on a pris les grands moyens pour le faire.

Du style, enfin

Les goûts ne se discutent pas, mais on ne peut faire autrement que de saluer les efforts faits par GM avec la carrosserie de la nouvelle Malibu.

La devanture plongeante n’a absolument rien à voir avec celle de la génération sortante. Même chose pour l’arrière du véhicule, dont la coupe rappelle inévitablement celle de la luxueuse Audi A7.

C’est un style qui sort de l’ordinaire, surtout dans un marché aussi conservateur. Beau travail!

À l’intérieur, tout a aussi été revu. À peu près toutes les versions (sauf celle de base) font appel à un écran tactile de 7 ou 8 pouces. Équipée de l’un de ces deux écrans, la Malibu est désormais adaptée à l’application Apple CarPlay, alors qu’Android Auto viendra s’y ajouter dans quelques mois.

Malheureusement, les nombreuses améliorations apportées à l’habitacle sont minées par une surutilisation de plastiques durs d’une qualité douteuse. Ce n’est pas la première fois qu’on adresse un tel reproche aux produits de General Motors.

Moins lourde, moins puissante

Outre le look, le changement le plus radical pour cette Malibu nouveau genre est l’adoption d’une motorisation à quatre cylindres turbocompressée d’une minime cylindrée de 1,5 litre.

Vous avez bien lu, un moteur de 1,5 litre dans une berline intermédiaire.

Ce petit bloc vient remplacer l’ancien moteur de base de la Malibu, dont la forte consommation d’essence était devenue problématique.

Il en résulte une perte de puissance assez importante merci. Alors que le moteur sortant produisait 196 chevaux, son remplaçant n’en développe que 160.

Pour pallier à ce manque, Chevrolet se targue d’avoir abaissé le poids total de la Malibu d’environ 300 livres. Et ça paraît.

Le véhicule est plus maniable, plus plaisant à conduire que jamais. Mais la puissance de son nouveau moteur demeure un peu juste. Au moins, le couple de 184 livres-pied vient partiellement sauver la mise.

C’est acceptable, mais on reste sur notre appétit.

Pour ceux en quête de plus de puissance, le moteur turbocompressé de 2,0 litres (250 chevaux) demeure au menu. Malheureusement, il n’est disponible qu’avec la version Premier (anciennement LTZ), la plus chère au programme...

Bref, à moins de payer 33 795$, vous êtes pris avec le moteur de base.

Avec une consommation d’essence moyenne de 7,6 L/100 km, cette nouvelle motorisation fera tout de même des heureux. La Malibu est désormais plus économe en carburant que la Camry et la Sonata, pour ne nommer que ceux-là. Qui l’eût cru!

La Malibu 2016 intègre aussi un lot de technologies d’aide à la conduite comme l’arrêt automatique en cas de collision imminente ainsi que le détecteur de changement de voie.

Chevrolet a aussi profité du lancement de sa nouvelle berline pour présenter son système «Teen Driver», un programme qui permet aux parents de monitorer les activités de leurs enfants et d’évaluer leur conduite. On peut même aller jusqu’à désactiver la radio si les ceintures ne sont pas attachées.

Big Brother vous regarde...

Une hybride avec ça?

Comme si ce n’était pas assez de nouveautés, Chevrolet ajoute aussi une version hybride à la famille Malibu cette année.

Aidé d’un moteur électrique, le4 cylindres de 1,8 litre de l’hybride devrait consommer pas plus de 5 L/100 km en moyenne.

Le prix de cette version n’a toutefois toujours pas été dévoilé pour le marché canadien.

Même avec un prix très tentant de 23 495$, la version de base L est si démunie qu’on ne devrait pas s’y attarder trop longtemps.

La LS, qui coûte à peine 2500$ de plus, vous en donnera beaucoup plus pour votre argent, notamment grâce à des équipements comme l’écran tactile de 7 pouces, la caméra de recul, la connectivité Wi-Fi et les roues en alliage.

Chevrolet frappe un grand coup avec la nouvelle Malibu. Finalement, le constructeur de Détroit peut regarder ses rivaux dans les yeux.

La Malibu 2016 en bref
L : 23 495$
LS : 25 995$
LT : 26 995$
Premier : 33 795$
Hybride : Prix encore inconnu

Fiche technique
Nom : Chevrolet Malibu 2016
Prix de base : 23 495$
Configuration : Véhicule à roues motrices avant avec motorisation à l’avant

Mécanique de base : Moteur à 4 cylindres turbocompressé de 1,5 litre
Puissance/couple : 160 ch./ 184 lb-pi
Transmission : Automatique à six rapports
Consommation d’essence : 8,7 L/100 km (ville), 6,3  L/100km (route)

Mécanique optionnelle : Moteur à 4 cylindres turbocompressé de 2,0 litres
Puissance/couple : 250 ch./ 258 lb-pi
Transmission : Automatique à huit rapports
Consommation d’essence : 10,6 L/100 km (ville), 7,1  L/100km (route)

Mécanique hybride : Moteur à 4 cylindres atmosphérique de 1,8 litre
Puissance/couple : 122 ch./ 129 lb-pi (sans le moteur électrique)
Transmission : Automatique à variation continue (CVT)
Consommation d’essence : 5L/100 km (combinée, estimée)

Garantie : 36 mois/60 000 km (base)
Concurrence : Ford Fusion, Toyota Camry, Honda Accord, Hyundai Sonata, Kia Optima, Mazda6
 

Top 10 - Voitures intermédiaires les plus populaires en 2015

Période visée : 1er janvier au 31 août 2015. Les prix identifiés sont sujets à changement. Sources : manufacturiers autos, Good Car Bad Car, DesRosiers Automotive Consultants, Global Automakers of Canada et Automotive News Data Center.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs