La p’tite nouvelle : la BMW 340i xDrive

Dans sa quête éternelle de puissance, et sa recherche de nouveaux consommateurs, BMW présente pour 2016 sa toute nouvelle venue : la BMW 340i.

BMW 430i xDrive 2016

Essai routier du 28 décembre 2015

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

9/10

Forces et faiblesses:

  • Agile
  • Équipement onéreux
  • Conduite sportive
  • Allure discrète

Cote de l'auteur:

  • Confort à l'avant: 9/10

  • Confort à l'arrière: 8/10

  • Consommation: 8/10

  • Équipement: 9/10

  • Comportement: 10/10

  • Apparence: 8/10

  • Performance: 9/10

  • Prix: 7/10

  • Rangement: 8/10

La BMW 340i reprend le flambeau de la BMW 335i qui a vu le jour avec l’année-modèle 2009. Bien que désignée comme digne remplaçante d’une voiture aux facultés sportives accréditées, elle bonifie d’ores et déjà l’offre du manufacturier bavarois.

On retrouve donc au cœur de la bête un moteur six cylindres de 3.0L biturbo qui offre 320chevaux-vapeur et 332lbpi de couple. Il y a de quoi décoiffer! Le couple accessible à partir de 1 380rpm permet une belle agilité aux départs et d’excellentes reprises sur l’autoroute. Le tout est dompté par une boîte de vitesse automatique à huit rapports et quatre modes de conduites (Eco, Confort, Sport, Sport+).

Ce moteur est en fait une reprise de celui que l’on retrouvait au cœur de la 335i S, une déclinaison sportive de la BMW 335i. L’exception fait maintenant la règle en prenant position comme motorisation standard chez la 340i.

Exécutive de performance
BMW se conforte et performe dans le peaufinement de la série 3, meilleur vendeur de l’histoire de BMW d’ailleurs. Ce qui l’a rendue si populaire, c’est qu’elle offre l’accessibilité de la berline, le confort d’une exécutive, et le charme sportif de ses performances. Et tout cela, à différents niveaux, dans une gamme de prix qui s’adresse (presque) à tous.

La BMW 340i trône au sommet de son art, tout particulièrement équipée du rouage intégral xDrive. La puissance motrice et sa capacité d’accélération ne sont qu’une facette du véhicule. La douceur de roulement est conférée par un amortissement ferme, mais dont le débattement suffisant rend la conduite agréable. Avec le choix d’option M Performance, la direction devient à assistance adaptative, et la suspension à ajustement variable.  

L’habitacle de la voiture est silencieux. Les sièges sont confortables, chauffants, ajustables en maintes positions, et avec mémoire de positionnement. Le volant chauffant est un atout, et l’habitacle chaleureux et design. L’ensemble, performance, caractère, et confort en font une voiture agréable pour toutes les occasions. On ne se lasse pas de se placer derrière le volant. Sauf, peut-être, quand viendra le temps de payer les réparations ou de faire l’achat de pneus de type « runflat ».

Le système de son Harman Kardon qui équipait la voiture à l’essai laissait passer un son fantastique, avec peut-être, un brin trop d’extrêmes basses. Le système d’infodivertissement s’est prouvé simple d’usage. Finalement, même les commandes vocales d’un système anglophone ont bien fonctionné, et ce, sans donner de maux de tête. Parce qu’il faut le dire, chercher dans mon téléphone par commande vocale le nom de famille Ayotte n’est pas une mince affaire. Même Siri n’y arrive pas. Pas un seul système ne prononce ce nom de famille de la même façon. A-yo-té? Aiotte? É-io-ti? A-io-ti?

Facture salée
Si ce n’est pas tant du coût du véhicule, qui s’élève de base à 51 900$, on se retrouve vite avec une facture impressionnante une fois qu’il est équipé et personnalisé!

Tout d’abord, quitte à se payer une telle bête, mieux vaut en profiter en rouage intégral, ce qui permettra de conserver une valeur de revente plus élevée. La facture pour une BMW 340i xDrive 2016 : 54 500$. Ensuite, tout ce qui n’est pas blanc est 895$, alors attention aux peintures métallisées. Puis les groupes d’options déboulent à coups de 1 900$, 3 500$, et 6 500$. Donc, avec un peu de mauvaise volonté, vous pouvez monter votre facture un peu au-delà de 67 000$. Ouille!

Concurrence féroce
On retrouve une féroce concurrente en l’Audi S4. Une voiture tout aussi charmante au fini intérieur plus frugal. Elle est disponible à partir de 55 200$ chez le constructeur d’Inglostadt. L’Audi S4 offre toutefois un peu plus de souplesse quant à l’organisation des modes de conduite avec le monde « Individual » qui permet d’associer à la direction, suspension, régime moteur, et transmission des modes différents pour en arriver à votre comportement routier préféré. C’est une chose qui n’existe pas du côté de BMW.

Toujours chez les Allemands, on retrouve la Mercedes-Benz C450 AMG 4MATIC. Avec ses 362 cv, elle est la plus puissante du trio. De par la nature de la marque, vous pouvez vous attendre à une conduite moins dynamique, mais ô combien rapide!

Peu importe votre choix, vous aurez votre 0-100km/h en moins de cinq secondes.

Anecdote de la semaine : quand le mode ECO est votre meilleur ami
Il faut dire, on n’a pas besoin d’avoir le pied pesant pour aller vite dans cette voiture. Il suffit d’oublier son pied pour qu’en baissant les yeux, on découvre que l’indicateur de vitesse nous promet une amende salée. Le seul moyen que j’ai trouvé pour me contrôler, c’était d’activer le mode ECO. Ce dernier permet à la boîte de vitesse de passer dans un rapport supérieur qui est moins prompt à l’accélération. Il durcit également la pédale d’accélérateur, ce qui permet de ramener un peu à l’ordre le conducteur lunatique.

 

Fiche technique

Nom: BMW 340i xDrive 2016
Prix de base : 51 900 $
Configuration : Berline exécutive performance à rouage intégrale
Mécanique : L6 3L Biturbo
Puissance/couple : 320ch / 332 lb-pi
Transmission : Automatique à 8 rapports

Consommation d’essence observée: 10.9 l/100

Garantie : 4 ans/80 000 km (base)
Concurrence : Audi S4, Mercedes-Benz C 450 AMG

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs