Simon Dion-Viens

Survoltage : Êtes-vous capable de vous dépanner?

Années après années, en janvier, le survoltage redevient un sujet d’actualité!

Survoltage : Êtes-vous capable de vous dépanner?

Il faut dire que les quelques nuits froides que nous avons connues dernièrement ont certainement donné du fil à retordre à plusieurs automobilistes. Parfois, il ne faut qu’une seule nuit froide pour que votre véhicule décide de faire la grève et de ne pas démarrer une fois le matin venu.

Par contre, si vous avez un minimum d’équipement, vous pourrez  remédier à ce petit pépin assez rapidement sans avoir recours à l’assistance routière ou au service d’une dépanneuse.

Pour ce faire, vous devez avoir en votre possession un jeu de câbles de survoltage adéquat et connaître quelques notions de base pour les utiliser adéquatement à l’abri de tout danger.

La batterie : sollicitée à son maximum par temps froid!

Lorsqu’il fait très froid à l’extérieur, la batterie de votre véhicule est sollicitée à son plein potentiel. 

Premièrement, il est bon de savoir que la température extérieure influence grandement son rendement. Plus le mercure descend bas, plus votre batterie perd de son efficacité. On dit même que sous la barre des -35 Degrés Celsius, elle fournira que le quart de sa puissance alors que

par des froids polaires, la demande énergétique pour mettre votre moteur en marche est encore plus élevée.

Une fois ces deux phénomènes combinés, vous avez tous les éléments en place pour rencontrer des problèmes et risquer de vous retrouver dans une situation où vous devrez avoir à survolter votre véhicule pour le faire démarrer.

Une suite d’étapes logique à respecter

Comme vous pouvez vous en douter, afin d’avoir une puissance électrique accrue pour faire démarrer votre voiture en panne, il faut toujours un véhicule de secours.

Pour débuter, vous devrez approcher l’automobile en marche à une distance adéquate de la voiture en panne et laisser le moteur du véhicule de secours tourner. Raccordez par la suite le câble à poignée rouge à la borne positive (+ sur la batterie) de la voiture en panne et par la suite raccordez l’autre extrémité  à la borne positive du véhicule de dépannage. Suivez la même séquence pour raccorder les câbles de polarité négative. Il est primordial d’apporter une attention élevée à la polarité. Si par malheur vous inversez les pôles, vous pourriez endommager différentes composantes électriques de votre voiture.

Pour de meilleurs résultats, je vous recommande aussi de fermer tous les accessoires électriques tels le dégivreur, les lumières et le ventilateur de chaufferette dans le but de maximiser la puissance du courant au démarreur. Maintenant, vous pourrez démarrer la voiture en panne. Si votre voiture ne se met pas en marche du premier coup, n’insistez pas trop longtemps et laissez charger la batterie quelques instants avant de refaire une seconde tentative. Une fois l’engin en marche, attendez quelques minutes et débranchez les câbles dans l’ordre inverse de la séquence de branchement.

Une inspection est de mise

Afin de vous éviter de revivre une telle situation fréquemment, je vous conseille de vous rendre au garage afin de faire vérifier votre batterie ainsi que le système de charge électrique de votre véhicule. Rapidement, le technicien pourra soumettre votre batterie à un test de tension et voir si elle est encore assez efficace ou si elle nécessite d’être remplacée.  

Top 12 - Les VUS les plus populaires en 2015

Les prix identifiés sont sujets à changement. Période concernée : du 1er janvier au 30 novembre 2015. Sources : manufacturiers autos, Good Car Bad Car, DesRosiers Automotive Consultants, Global Automakers of Canada et Automotive News Data Center.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs