Fred Mercier

Chrysler ressuscite la Pacifica

Toute une surprise au Salon de Détroit, où Chrysler a changé le nom de sa populaire Town & Country pour celui de Pacifica.

Lancement Chrysler Pacifica 2017

Toute une surprise au Salon de Détroit, où Chrysler a changé le nom de sa populaire Town & Country pour celui de Pacifica.

En plus d’un tout nouveau nom, la nouvelle minifourgonnette de Chrysler adoptera une version hybride en plus d’une multitude de technologies, la plupart axée sur la sécurité à bord.

Avertisseur de collision, assistance au stationnement et caméra à 360 degrés font partie des nouvelles commodités offertes dans la Pacifica 2017, qui devrait arriver chez nous quelque part au cours de 2016.

Un nom qui rappelle des souvenirs

Il faut quand même un certain culot pour ressortir des boules à mites un nom comme celui-là. Un nom qui, rappelons-le, représente un grand échec dans l’histoire récente de Chrysler.

En 2003, la Pacifica était lancée en tant que modèle 2004. Un lancement qui allait s’avérer un gros flop, menant à la fin de la production du VUS en 2008.

Pourtant, le segment des VUS était appelé à prendre de l’ampleur, comme on le sait maintenant aujourd’hui. Trop cher ou en avance sur son temps, le Pacifica n’aura finalement jamais connu le succès espéré, malgré une méga campagne publicitaire.

Bref, le nom a laissé un souvenir amer chez Chrysler.

Et la Grand Caravan?

Aux États-Unis, la venue de cette nouvelle Pacifica annonce la mort de la Dodge Grand Caravan, qui ne sera visiblement pas reconduite en 2017.

Après tout, les ventes de la Grand Caravan ne représentent qu’une fraction de celles de la Town & Country. 

Au Canada, c’est le monde à l’envers. On vend des Grand Caravan comme des petits pains chauds. Mais comme notre marché dépend inévitablement de celui des Américains, la fourgonnette de Dodge en est peut-être à sa fin chez nous aussi.

À suivre.

Chrysler Pacifica 2017

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs