Alain McKenna

Pagani Huayra: Quand le Salon de Montréal se paie un supercar à 2 millions de dollars...

Les organisateurs du Salon de l’auto de Montréal ont mis la barre assez haut avec les voitures vedettes des plus récentes éditions. Supervoitures, haute technologie, tout y était. Il a donc fallu y mettre la gomme encore cette année, et personne ne sera déçu de pouvoir admirer de très près la Huayra, un coupé sportif unique en son genre signé Pagani, et coûtant 2 millions de dollars pièce.

Pagani Huayra Photo Gallery

Les organisateurs du Salon de l’auto de Montréal ont mis la barre assez haut avec les voitures vedettes des plus récentes éditions. Supervoitures, haute technologie, tout y était. Il a donc fallu y mettre la gomme encore cette année, et personne ne sera déçu de pouvoir admirer de très près la Huayra, un coupé sportif unique en son genre signé Pagani, et coûtant 2 millions de dollars pièce.

Dieu du vent
Ce coupé a été vu pour la première fois au Salon de l’auto de Genève, en 2011. Genève, c’est le rendez-vous du luxe, de l’exotisme et du design... Pas de surprise si le petit fabricant italien a décidé d’y lever le voile sur son plus récent bijou, qui remplaçait un modèle non moins unique, la Zonda. Quant à son nom, «Huayra», il est inspiré d’une déité inca incarnant le vent, ce qui tombe sous le sens, vu la double turbocompression de sa mécanique...

Du muscle, encore du muscle
Dans la lignée des nombreuses déclinaisons de la Zonda avant elle, la Huayra est animée par un groupe propulseur provenant du groupe allemand Daimler. Il s’agit d’un V12 biturbo de 6 litres développant la bagatelle de 730 chevaux, avec un couple qui va de pair à 740 livres-pied. Le tout est transmis aux roues motrices via une boîte séquentielle à sept rapports, et permet à la voiture de boucler le fameux 0-100 km/h en 3,2 secondes. Sa vitesse de pointe est quant à elle établie à 378 km/h, chose que très peu de gens auront la chance de vérifier de toute façon...

«Carbotanium»
Comme on peut l’imaginer, cette voiture est composée d’éléments à la fine pointe de la technologie afin de la rendre hyper agile, tout en conservant un poids plume. Pour y parvenir, Pagani est allé pigé dans les alliages nouveau genre et a opté pour eu «carbotanium», combinant de la fibre de carbone à du titane, ce qui donne des pièces de carrosserie à la fois assez rigides et très légères.

1 million de livres
Pagani détaillait ses Huayra 1 million de livres anglaises chacune, soit l’équivalent de 2 millions de dollars canadiens. L’objectif du constructeur était d’en produire 100 exemplaires, après quoi une version roadster serait également produite. Une édition un peu plus musclée de cet iconique sportive pourrait toutefois voir le jour en 2016. À suivre...

Top 10 des nouvelles super voitures

Certains de ces véhicules d'exception ont été récemment introduits sur le marché, alors que d'autres le seront d'ici peu. Faites-vous plaisir, rincez-vous l’œil.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs