Alain McKenna

Ford Focus RS au SIAM 2016 : des circuits de rallye aux nids-de-poule montréalais

Ford chatouille à nouveau les sens des amateurs de petites voitures sportives avec une édition fort musclée de sa Focus, baptisée Focus RS. Celle qui doit en découdre avec les Golf R et WRX STI, de Volkswagen et Subaru, respectivement, est généreusement équipée pour toucher la marque. Vous pourrez le constater de visu au Salon de Montréal cette année...

Focus RS 2016

Ford chatouille à nouveau les sens des amateurs de petites voitures sportives avec une édition fort musclée de sa Focus, baptisée Focus RS. Celle qui doit en découdre avec les Golf R et WRX STI, de Volkswagen et Subaru, respectivement, est généreusement équipée pour toucher la marque. Vous pourrez le constater de visu au Salon de Montréal cette année...

Rouage intégral signé Ken Block
Ford a travaillé de concert avec le célèbre pilote Ken Block afin de concevoir une sportive particulièrement agile. Son rouage est particulièrement sophistiqué, pour une berline compacte. Le couple de 325 livres-pied est transmis aux quatre roues via un jeu de différentiels pouvant le répartir, au besoin, dans une proportion pouvant atteindre 70 % aux roues arrière, et jusqu’à 100 % de ce couple arrière à la roue extérieure.

Dérapage (plus ou moins) contrôlé
Le 4 cylindres de 2,3 litres suralimenté de la Focus RS est le même qu’on trouve sous le capot de la Mustang Ecoboost. À une nuance près : son turbocompresseur est plus gros, tout comme son collecteur d’admission et son échappement. Tout ça permet de générer 345 chevaux, rien de moins. Et pour ceux qui veulent un peu plus de sensations fortes, la Focus RS est livrée avec un mode dérapage laissant le train arrière déraper, tout en gérant activement la distribution du couple aux roues avant. Ça promet.

RS : deux lettres qui en disent long
La Focus RS 2016 est toute moderne, mais elle est tout de même inspirée par la Focus RS World Rally Car qui a connu un beau succès sur les pistes du World Rally Championship (WRC) il y a 16 ans. Elle a notamment permis à Ford de remporter le championnat des constructeurs en 2006 et 2007, et qui a fait partie de la compétition jusqu’en 2010, après quoi une nouvelle voiture dérivée de la Fiesta a pris le relais.

•••

À VOIR ÉGALEMENT
Ford Escape 2017 : du moderne!
Il y aura du nouveau pour l’Escape en 2017, et même si on n’est qu’en 2016, on sent que ce sera majeur. D’abord, deux nouvelles cylindrées suralimentées au catalogue, toutes deux de la gamme Ecoboost. Un diminutif 1,5 litre et un plus costaud 2 litres s’ajouteront au 2,5 litres du modèle actuel. À l’intérieur, ce sera aussi revu à la sauce hi-tech, notamment via l’introduction du système d’infodivertissement Sync 3, qui offre des fonctions de commande à distance intéressantes.
 

Ford Escape 2017

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs