Mini Cooper S cabriolet: un rayon de soleil au SIAM 2016

Malgré un portfolio bien rempli, les choses demeurent au beau fixe chez MINI depuis plusieurs années au chapitre des ventes. L’effet nouveauté est dissipé depuis longtemps et l’entreprise demeure prisonnière d’un style qui est difficile à faire évoluer sans être dénaturé.

Mini Cooper S cabrio 2016

Malgré un portfolio bien rempli, les choses demeurent au beau fixe chez MINI depuis plusieurs années au chapitre des ventes. L’effet nouveauté est dissipé depuis longtemps et l’entreprise demeure prisonnière d’un style qui est difficile à faire évoluer sans être dénaturé.

Néanmoins, ce n’est pas l’action qui manque alors que chaque saison, cette filiale de BMW nous propose soit de nouveaux modèles, soit des produits revus, soit de nouvelles variantes. Elle espère, bien sûr, que ces derniers lui fourniront l’étincelle annonciatrice d’une relance.

Au Salon cette année, deux modèles que l’on connaît bien présentent leurs nouvelles couleurs.

Vivement l’été

L’icône de la gamme MINI, la Cooper, a été revue pour le millésime 2015. Un an plus tard, la version décapotable s’est pointée et les amateurs d’ici auront l’occasion de la voir pour la première fois en sol canadien lors du Salon de Montréal.

La surprise ne devrait pas être trop grande, toutefois, car cette dernière reprend les éléments qui font le succès du modèle coupé. Il n’y a donc pas de différences notables, ni à l’extérieur, ni à l’intérieur où le design signature de la marque se veut toujours aussi rafraîchissant. Au niveau du toit, on retrouve toujours une capote souple qui peut être déployée automatiquement. Si La dernière MINI que vous avez examinée était l’ancienne version décapotable, vous remarqueriez que l’habitacle se veut un peu plus spacieux, fruit d’un empattement allongé de 1.1 pouce et d’une carrosserie élargie de 1,7 pouce. En tout, la Cooper a gagné 4.5 pouces au passage de la nouvelle génération.

Des versions connues

Au lancement du modèle, les amateurs auront droit à deux variantes, soit la Cooper et la Cooper S. La première profite d’un 4-cylindres turbo de 1,5 litre qui avance 134 chevaux et un couple de 162 livres-pieds. Avec la variante S, c’est un moteur 4-cylindres turbo de 2 litres qui se glisse sous le capot et en écrasant l’accélérateur, c’est une force de 189 chevaux et 206 livres-pieds de couple qui s’offre à nous.

Plus tard en cours d’année se pointera l’édition John Cooper Works.

Du style pour la Clubman

Comme on nous l’a toujours habitué chez MINI, les versions et les mécaniques sont les mêmes à travers la gamme. La nouvelle Clubman n’y échappe pas. Cependant, cette dernière se démarque par son style unique et il faut avouer que les stylistes ont eu la main heureuse cette fois, spécialement à l’arrière. En prime, 12 couleurs sont offertes, dont certaines particulièrement éclatantes

Dans l’univers MINI, la grisaille n’existe pas. 
 

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs