Une Outback européenne pour Volkswagen au Salon de Montréal

Volkswagen ne l’a pas eu facile depuis l’automne dernier, mais elle n’a qu’elle seule à blâmer. Le « Diesel Gate », qu’elle a créé de toutes pièces, l’a frappé fort et atteint au plus profond de son identité. Cependant, « life goes on » comme le dit l’expression. L’entreprise, si elle veut survivre, doit passer à autre chose, revoir ses priorités, bref, se réinventer.

Golf Alltrack (Paris Show 2014)

Bref, voilà un bel ensemble qui mérite considération en attendant le Salon de l'auto de Montréal en janvier.

Volkswagen ne l’a pas eu facile depuis l’automne dernier, mais elle n’a qu’elle seule à blâmer. Le « Diesel Gate », qu’elle a créé de toutes pièces, l’a frappé fort et atteint au plus profond de son identité. Cependant, « life goes on » comme le dit l’expression. L’entreprise, si elle veut survivre, doit passer à autre chose, revoir ses priorités, bref, se réinventer.

Et rapidement à part ça!

En ce sens, l’arrivée de tout nouveau produit susceptible de faire oublier les lettres TDI agit comme un baume sur une plaie. Au Salon cette année, les amateurs en auront deux à se mettre sous la dent, dont un qui risque de faire un malheur.

Une Outback allemande

Le marché déborde de véhicules utilitaires sport et produits multisegments. Il faut toutefois comprendre que le mariage d’une voiture et de l’aspect pratique d’un véhicule tout terrain ne date pas d’hier. Qu’on se souvienne de l’AMC Eagle Sportback, apparue en août 1979 (modèle 1980), pour s’en convaincre. Au cours des années 90, ce sont les Volvo XC70 et Subaru Outback qui sont venues prendre la relève. Et elles sont toujours là!

Désirant à son tour exploiter ce créneau, Volkswagen a présenté sa Golf Sportwagen Alltrack au Salon de Paris en 2014. La voilà qui débarque en sol canadien, là où son créateur espère qu’elle fera un malheur... malheur qui l’aiderait à faire oublier ses récents déboires.

Entre la Golf et le Tiguan

Essentiellement, la Golf Sportwagen Alltrack vient se positionner entre la version familiale de la Golf et l’utilitaire compact Tiguan. Elle profite des bases de la première et reçoit en prime la traction intégrale 4Motion dont profite le deuxième. À l’extérieur, Volkswagen utilise une recette connue. La garde au sol gagne 20 millimètres, les parechocs sont redessinés pour accueillir des plaques de protection, les arches de roue sont recouvertes d’un fini plastique noir contrastant et sur la toiture, on retrouve les traditionnels rails.

Volkswagen Beetle Denim

Si vous avez vécu pendant les années 70, vous aurez peut-être une impression de déjà vu en apercevant la version Denim de la Beetle. Cette dernière, qui se veut un hommage à une variante proposée à l’époque, sera produite à raison de 2000 exemplaires : 1000 d’une teinte bleutée, 1000 autres, blanches. Quant au toit souple, il reprend une texture qui n’est pas sans nous rappeler celle de nos jeans. À bord, les références au denim et au style vestimentaire sont nombreuses.

Un item de collection, assurément.

Les modèles du groupe Volkswagen les plus populaires au Canada

Les prix sont sujets à changement. Le nombre d'unités vendues tient compte de la période du 1er janvier au 30 juin 2015 (sources : manufacturiers autos, Good Car Bad Car, DesRosiers Automotive Consultants).

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs