Savez-vous où poser les pneus pour trouver de l’adhérence?

C’est l’hiver et peu importe les conditions de la route – neige, glace, poudrerie –, plusieurs surestiment les capacités d’adhérence de leur voiture.

Routes glissantes

Certains diront « moi, j’ai des bons pneus d’hiver et tous les systèmes – ABS, contrôle de stabilité, anti patinage – et, en plus, je ne roule pas vite. » On s’engage souvent avec l’attitude qu’il n’y a pas de problème, qu’avec tous les systèmes de contrôle dynamique, nous ne courrons aucun risque et sommes rendus invincibles aux menaces des mauvaises conditions routières.

Pourtant, le positionnement sur la route est primordial. La friction répétée du passage des pneus sur la chaussée fait fondre la neige qui se transforme en légère couche de glace. Multipliez par le passage d’une centaine de voitures, vous aurez une portion de chaussée bien vernie comme la glace du centre Bell.

Dès l’instant où notre vitesse de croisière est atteinte, les pneus ne sont plus sollicités et on perd la conscience de l’adhérence de la chaussée. C’est cette conscience qui va non seulement dicter notre choix de la vitesse, mais aussi celle de la distance qui devient notre plus grand besoin en situation glissante.

Test à l’appui

Voici une situation sur la route dont j‘ai été témoin et qui résume bien cette attitude. Une petite neige commence à tomber sur l’autoroute et j’observe que les traces au centre de la voie deviennent légèrement plus foncées suite au passage des pneus. Je suis sur une ligne droite, un coup d’œil dans le rétroviseur; pas de voiture derrière, et j’ai une très grande distance avec la voiture devant moi. Alors j’essaie les freins. À peine le gros orteil sur la pédale de frein, le système ABS s’enclenche immédiatement me confirmant être sur de la glace vive. Je me décale d’une vingtaine de centimètres sur la gauche tout en demeurant dans les limites de ma voie et répète la même stratégie. J’applique une grande pression sur le frein et la voiture ralentie comme en été.

Deux minutes plus tard, un automobiliste qui roule en dessous de la limite de vitesse suit un camion d’un peu trop près. Le camion freine légèrement et l’automobiliste, surpris, freine, mais sans aucune efficacité, car il est sur la portion glacée. Pour éviter la collision, il tourne dramatiquement le volant, mais la réaction de la voiture est très lente ses pneus ne pouvant pas réagir efficacement sur cette glace. Le conducteur augmente alors le braquage du volant au maximum et dès l’instant que les pneus trouvent une adhérence, la voiture part dans un violent tête à queue qui heureusement se terminera par une bonne frousse, sans collision.

Chercher l’adhérence

Gérer l’adhérence devient un sport à tout moment dès que la neige s’accumule sur la chaussée.

Notre mission, comme conducteur, c’est aussi de trouver la trajectoire et gérer l’environnement qui nous sera le plus favorable quand vient le temps de demander un effort à nos pneus. Pour ce faire, on doit être attentif et faire le bon compromis. Vous avez beau être un as du dérapage, si vous freinez et que rien ne se passe et que vous tournez le volant et que la voiture continue droit devant, votre talent ne vaut rien, car, pour être un as, il faut savoir anticiper la réaction de la voiture dans sont environnement.

Il est vrai que, lorsqu’on manque d’habitude, se tenir plus à droite ou plus à gauche dans une voie peut donner une sensation d’inconfort. C’est un peu comme lorsqu’en course on frôle les murs.

Alors lors de votre prochaine randonnée sur la route, prenez quelques secondes pour réfléchir, et forcez-vous à vous coller sur la trajectoire la plus adhérente quand vient le temps de demander un effort à vos pneus. Vous augmentez vos chances de toujours être en parfait contrôle de votre voiture. Même si pour cela, vous devez vous coller un peu sur les lignes du médiane ou la ligne de rive de la chaussée.

À vous de bien choisir votre trajectoire.

Top 12 - Les VUS les plus populaires en 2015

Les prix identifiés sont sujets à changement. Période concernée : du 1er janvier au 30 novembre 2015. Sources : manufacturiers autos, Good Car Bad Car, DesRosiers Automotive Consultants, Global Automakers of Canada et Automotive News Data Center.

Top 15 - Les VUS les plus sécuritaires en 2015

Voici les VUS ayant obtenu les meilleures cotes de sécurité de l'Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) en 2015. Tous ces modèles, classés «TOP SAFETY PICK+», sont offerts avec le système de prévention des collisions frontales, soit en option, soit de série.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs