Quand c’est le marketing qui vous tue : la Scion iM

La Scion iM n’a rien de décevant, sauf si vous en parlez à un propriétaire de Toyota Matrix. Maintenant qu’elle sera rebadgée Toyota pour 2017, un plus grand nombre d’acheteurs s’intéresseront peut-être à elle.

Scion iM

Essai routier de la Scion iM 2016 CVT

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

7/10

Forces et faiblesses:

  • Un look assez osé, doublé d'une finition intérieure soignée.
  • Son moteur est asthmatique et son comportement routier n'est pas plus reluisant.

Cote de l'auteur:

  • Confort à l'avant: 8/10

  • Confort à l'arrière: 8/10

  • Consommation: 7/10

  • Équipement: 8/10

  • Comportement: 7/10

  • Apparence: 8/10

  • Performance: 6/10

  • Prix: 8/10

  • Rangement: 8/10

À son lancement, la Scion iM a été perçue et annoncée en grandes pompes par comme la fière et digne remplaçante de feu la Toyota Matrix. Elle est en effet, le nouveau modèle à hayon du groupe Toyota Canada. Mais la comparaison s’arrête à ses cinq portes et son moteur qui souffre d’insuffisance cardiaque.

L’ensemble visuel de la Scion iM est assez réussi. On y perçoit aisément que les lignes latérales et arrières recoupent celles de la Lexus CT200h. Le nez très alongé et la calandre sont familières au design Toyota. Bref, la pomme n’est pas tombée très loin de l’arbre.

Une belle surprise attend celui qui prend place derrière le volant. L’apparence de l’habitacle est très soignée. Ça remonte d’un cran ce à quoi Scion et Toyota nous ont habitués. Là-dessus, je lève mon chapeau. Biensûr, quand on passe la liste des caractéristiques, il faut prendre le tout avec un grain de sel. Parce que si sur papier, il s’agit de sièges sport, en réalité, ils ont simplement plus de renfort aux cuisses et au dos. N’espérez pas les sièges baquets d’un FR-S. Même chose pour la caméra de recul. Elle est incluse dans le prix de base, mais vous pourriez être un peu déçu de la définition de l’image.

Mécanique fiable, mais un peu paresseuse
La Scion iM emprunte la mécanique de la Toyota Corolla. Une mécanique éprouvée chez le constructeur. Avec un léger ajustement, le moteur quatre cylindres de 1,8L offre 137chevaux-vapeur et 126lbpi de couple. C’est essentiellement le même quecelui de la défunte Toyota Matrix. Avec un moteur que le Guide de l’auto avait déjà qualifié de « bon pour une tondeuse », on n’a pas le feu au derrière avec cette Scion iM.

Un premier aspect qui saura décevoir les amateurs de la Toyota Matrix, c’est lorsque vient l’options de rouages. En effet, si le rouage intégral était offert sur l’édition plus cossue de la Matrix, il n’existe tout simplement pas pour la Scion iM.

La Scion iM offre deux boites de vitesses, soit un boite manuelle à six rapports, et la boite à variation continue à sélection intelligente du rapport. Que vous optiez pour une boite ou l’autre, la différence dans la consommation est minime, passant de 8,3L/100km en ville pour la CVT à 8,6L/100km avec la boite manuelle.

Un second aspect que seuls les mordus de Matrix pourront affirmer, c’est le volume de rangement du coffre qui perd de sa capacité de chargement. Pourtant, sur papier, vous aurez 20 pieds cubes, c’est exactement ce que l’on retrouve sur la fiche technique de la Matrix en 2014. Là où la théorie ne rencontre pas la pratique, c’est en partie en hauteur. La Matrix avait une ligne de toit plus longue et plus haute. La Matrix était la voiture compacte du bricoleur par excellence. Maintenant la Scion iM est plutôt la hatchback jeune et cool de la gamme. Et quand on est jeune et cool, on n’a pas nécessairement besoin de faire entrer dans le coffre dix poches de terres pour son jardin.

Percer le marché
Ce n’est pas facile depuis toujours pour Scion au Canada. Diviser une marque populaire, telle que Toyota, en trois branches n’est pas une mince affaire. Plaire aux gens prospères avec un produit de prestige comme Lexus se prête aux règles pré-établies des VW/Audi, Chevrolet/Cadillac, etc. Niveler vers le facteur « cool » est une autre paire de manche. Ce segment de population est très flou. Comment déterminer ce qu’une personne  branchée  va vouloir acheter? Quelle part du gâteau reste-t-il pour une marque qui repose sur le « cool factor »? Seule la Scion FR-S peut se vanter d’avoir fait sa place haut la main grâce à son offre unique de pure sportive à propulsion pour moins de 25 000$.

Et, semble-t-il, les dirigeants de Toyota Canada en sont venus à la même conclusion, alors que l’annonce de l’abandon de la marque Scion est fait le 3 février 2016. On retrouvera donc encore en 2017 les iM dans les salles de montre, mais cette fois ce seront celles de Toyota.

Concurrence

Du côté de la Scion iM, avec un PDSF de départ de 21 165$, on ne se tient pas loin des Mazda3 Sport (21 160$), et Subaru Impreza cinq portes (22 605$). Deux voitures qui offrent plus de puissance. La Mazda3 est plus économe en carburant tout en offrant une conduite sportive, et la Subaru Impreza est synonyme de rouage intégral et de procrastination du déneigement de votre entrée de stationnement.

Là où la concurrence ne peut venir à bout de cette petite Scion iM, c’est dans toutes les options qui serviront de levier à leurs vendeurs. En effet, la Scion iM est disponible à partir de 21 165$ avec boite manuelle, 21 990$ si on préfère la CVT. Ensuite, le seul montant qui pourrait faire monter la facture, est le choix d’un système de navigation et infodivertissement. La voiture ne monte alors pas plus haut que 23 123$. Pas si mal, quand on sait qu’une Impreza bien équipée peut vous dépouiller d’un peu plus de 28 000$.

Parcontre, dans les reines de l’équipement à bas prix, vous aimerez la Hyundai Elantra GT, et la Kia Forte5. C’est une concurrence plus que féroce!

Anecdote de la semaine
J’ai dû me faire reprendre au moins une dizaine de fois par mon conjoint sur mon appelation de la Scion iM. C’était simple pourtant à mon esprit, mais je ne pouvais m’empecher de parler d’elle avec l’appellation CT de sa grande sœur Lexus que j’ai testé l’automne dernier. Ma semaine s’est soldée par une conclusion bien hybride de moi au volant d’une CT200h, qui a un moteur de Corolla, et la verve d’une Yaris. Pas facile de lui donner une identité cette iM là!

 

Fiche technique

Nom : Scion iM 2016

Prix de base : 21 165$

Configuration : Véhicule à  roues motrices avant avec motorisation à l’avant

Mécanique : 4 cylindres de 1,8 litre

Puissance/couple : 137 ch./ 126 lb-pi

Transmissions : Manuelle à six rapports ou automatique à variation continue (CVT)

Consommation d’essence annoncée (manuelle) : 8,6L/100 km (ville); 6,6 L/100km (route)

Concurrence : Mazda3 Sport, Hyundai Elantra GT, Ford Focus, Subaru Impreza 

Scion iM 2016

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs