Simon Dion-Viens

Dodge Charger 2016 : l’étonnante Américaine!

Après avoir subie une refonte complète l’année dernière, la Dodge Charger affiche maintenant un look plus affirmé.

Dodge Charger AWD 2016

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

8/10

Forces et faiblesses:

  • Look agressif et moderne
  • Habitacle spacieux et confortable
  • Beaucoup d’équipements et vaste choix de modèles
  • Gabarit imposant
  • Grande consommation d’essence (modèle V8)

Cote de l'auteur:

  • Confort à l'avant: 9/10

  • Confort à l'arrière: 8/10

  • Consommation: 7/10

  • Équipement: 9/10

  • Comportement: 8/10

  • Apparence: 8/10

  • Performance: 8/10

  • Prix: 8/10

  • Rangement: 9/10

De plus, en raison de ses nombreuses versions, elle rejoint une clientèle encore plus vaste. À vrai dire, tous pourront y trouver leur compte au volant de cette grosse berline américaine. Tout dépendant du modèle et du groupe motopropulseur sélectionnés, la Charger peut passer d’une personnalité à une autre très rapidement. Par contre, peu importe ce qui se cache sous son capot, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une voiture intéressante.

Équipé de la traction intégrale, le modèle SXT AWD que j’ai conduit m’a étonné sous plusieurs aspects, notamment lors de mes déplacements sur l’autoroute alors qu’une épaisse couche de neige recouvrait la chaussée.

Moderne et musclée!

Complètement redessinée en 2015, deux mots suffisent pour décrire le design de la grosse berline du constructeur américain : muscles et modernisme. Premièrement, plusieurs seront d’accord pour dire que la Charger impose le respect et dégage beaucoup de virilité en raison de son imposant porte-à-faux ainsi qu’aux formes musclées de son capot avant. De côté, la Dodge Charger arbore une silhouette toute aussi masculine, principalement en raison des lignes ascendantes très prononcées de sa carrosserie.

De l’arrière, la Charger affiche discrètement ses couleurs et son petit becquet se fond littéralement à son train arrière. Les deux gros embouts du système d’échappement double sont un élément distinctif des versions ``Rallye`` et permettent au moteur V6 3.6 Litres de dégager quelques chevaux supplémentaires.

Les phares avec bande DEL lui procurent une allure moderne et une signature visuelle distinctive. Autant de l’avant que de l’arrière, on la remarque très rapidement sur la route.

Sur le plan visuel, plusieurs ensembles de roues différents sont disponibles afin de personnaliser la berline selon vos propres goûts. Ma voiture d’essai était équipée de jantes de 19 pouces chromées,  ce qui lui procure une allure encore plus ``macho``, digne des plus gros bolides du pays de l’oncle Sam.

Vous voulez de l’espace et du confort? En voilà!

Comme vous le savez, les dimensions extérieures de la Charger sont particulièrement imposantes et certaines personnes pourraient même la qualifier de gênante à conduire, principalement en ville lorsque le temps est venu de la stationner dans des endroits serrés. Heureusement, l’habitacle est conçu de façon proportionnelle, c’est donc dire qu’il est très spacieux.

 À l’intérieur, les commandes sont épurées et toutes faciles d’accès. Depuis la dernière refonte de la Charger, nous avons aussi constaté une amélioration au niveau de la qualité des matériaux utilisés. Bien qu’il soit de grande dimension, le volant est épais et se prend très bien en main. On y retrouve plusieurs commandes, dont celles du système du régulateur de vitesse adaptatif et de la reconnaissance vocale. De plus, les palettes de changements de vitesse situées derrière le volant sont faciles d’accès et se manipulent facilement.

Bien que le système multimédia demande un certain temps d’adaptation, il est tout de même assez facile de naviguer à travers les différents menus.  L’écran tactile et les icônes de grandes dimensions facilitent aussi la tâche.

Pour le reste, la Charger est très confortable pour tous ses occupants. Le conducteur et le passager avant apprécieront sans aucun doute le support latéral des sièges tandis que les passagers arrière ont même droit à la banquette chauffante sur certains modèles.

Un vaste choix de motorisations!

Ce n’est pas le choix de moteurs qui manque sous le capot de la Dodge Charger 2016. Le véhicule que j’ai conduit, le SXT AWD, était équipé de la motorisation d’entrée de gamme, le V6 3,6 Litres de 292 chevaux et de 260 livres pied de couple. Offrant des performances honnêtes et amplement suffisantes, il s’agit sans aucun doute du choix le plus rationnel. Jumelé avec la boîte de vitesses automatique à 8 rapports, il offre une économie de carburant respectable. C’est d’ailleurs avec une moyenne cumulée de 11,7 litres aux 100 kilomètres que j’ai terminé ma semaine d’essai après avoir roulé un peu plus en ville que sur l’autoroute.

J’ai d’ailleurs eu la chance de tester les habiletés du système de rouage intégral dans des conditions routières passablement difficiles alors que je devais me déplacer dans les Hautes-Laurentides et qu’il y avait une épaisse accumulation de neige et de gadoue sur la chaussée. Dans de telles conditions, j’ai noté que la voiture était très stable et se comportait avec aplomb même lorsque les conditions routières étaient des plus difficiles.

Pour les conducteurs à la recherche d’un peu plus de puissance sous le pied droit, plusieurs choix s’offrent à eux. Les versions R/T sont équipées du V8 5,7L de 370 chevaux alors que le SRT 392 est animé par un moteur de 6,4 L développant pas moins de 485 chevaux.

Il ne faudrait surtout pas passer sous silence la  version complètement démentielle du Charger, surnommée Hellcat. Avec une puissance tout simplement hallucinante de 707 chevaux, le V8 surcompressé propulse la grosse berline au rythme d’un train de l’enfer. J’ai d’ailleurs eu la chance de conduire brièvement cette bête au cours de la dernière saison estivale et croyez-moi... ça déménage!!!

Conclusion

Quelles que soient vos motivations d’achats, il y a sûrement une version de la Dodge Charger qui saura combler vos besoins. Fidèle à ses origines, la Charger est une voiture de grosses dimensions passablement imposante mais beaucoup plus raffinée que sa prédécesseur. Moins ennuyante que la plupart des voitures de son créneau, elle se distingue grâce à son style hors du commun, mais aussi en raison de son dynamisme surprenant et de son efficacité sur la route.

Fiche technique

Dodge Charger 2016

Prix de départ : 34 795$

Configuration: Propulsion ou AWD

Moteur du véhicule à l’essai: V6 3,6 Litres, 292 chevaux, 260 livres-pied de couple

Autres moteurs disponibles :

-V8 5.7 L Hemi, 370 chevaux, 395 livres-pied de couple

-V8 6.4 L Hemi, 485 chevaux, 475 livres-pied de couple

-V8 6.2 L surcompressé, 707 chevaux, 650 livres-pied de couple

Transmission du véhicule à l’essai: Automatique à 8 rapports

Garantie complète: 3 ans/ 60 000 km

Garantie groupe motopropulseur : 5 ans / 100 000 km

Consommation observée durant l’essai : 11.7 Litres au 100 kilomètres

    

Points forts : Look agressif et moderne

                        Habitacle spacieux et confortable

                        Beaucoup d’équipements et vaste choix de modèles

                                                                              

Points faibles : Difficile à stationner en ville, gabarit imposant

                            Grande consommation d’essence (modèle V8)  

Modèles concurrents :  Chevrolet Impala, Chrysler 300, Ford Taurus, Nissan Maxima, Toyota Avalon    

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs