Avec un partenaire chinois, Aston Martin veut développer une voiture sport électrique

Aston Martin annonce qu’il fera équipe avec une entreprise chinoise liée à la californienne Faraday Future pour développer une toute première voiture sport électrique d’ici 2018.

Aston Martin RapidE

L’entreprise chinoise LeEco (anciennement LeTV) ne vous dit sans doute rien, mais c’est celle qui est derrière la mystérieuse Faraday Future implantée en Californie. LeEco et Aston Martin forment donc un partenariat pour développer des voitures électriques, comme le prototype RapidE qui sera produit d’ici 2018.

Le fruit de leur association tournerait à la production d’une gamme de véhicules électriques qui, en plus d’Aston Martin, auront également pour nom LeEco et Faraday Future.

Cette collaboration permettrait non seulement de produire de nouveaux véhicules, mais aussi d’en accélérer le développement et une mise en marché sur plusieurs continents, surtout chinois en grand manque de véhicules propres. LeEco, une populaire entreprise de produits électroniques entend mettre au point une division automobile. Près de 300 millions de Chinois visitent le site de l’entreprise – promouvoir une voiture sur leur site ne leur coûtera pas cher.

1000 ch !

Cela dit, Aston Martin vise avec sa voiture sport électrique RapidE avant tout le marché haut de gamme, un objectif qui ne cause aucun souci aux constructeurs comme Tesla Motors, Nissan ou GM.

La RapidE est une version électrique de la Rapide S à moteur classique capable de 800 ch, mais le futur bolide disposerait de 1000 ch, comme le prototype Faraday Future, et capable d’une vitesse supérieure à 320 km/h.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs