Finalement, Musk obtient enfin son tesla.com

Après des années d’attente, Elon Musk a pu mettre la main sur le nom de domaine qu’il convoitait, tesla.com, après maints déboires juridiques.

Tesla.com

Il lui a fallu une bonne dizaine d’années pour obtenir ce fameux nom de domaine tant convoité, tesla.com.

L’histoire remonte à 1992 quand un certain Stu Grossman acheta le nom de domaine tesla.com en vue d’en faire un site dédié au légendaire ingénieur électricien Nicolas Tesla.

Sauf que son souhait d’en faire un site en bonne et due forme ne s’est jamais réalisé, en fait le site fut pendant toutes ces années laissé vide ou inactif. Quant à Musk, il a dû s’en remettre au moins attrayant teslamotors.com.

Tesla Industries...

Une autre entreprise américaine, Tesla Industries, a également tenté de s’emparer du nom de domaine convoité. Mais ce Grossman invoqua qu’il avait enregistré ce nom de domaine à une époque où le Web et les sites Web n’existaient pas.

Message aux intéressés, «le nom n’est pas à vendre».

Revirement de situation, Grossman annonce le 19 février dernier que le nom était aux mains d’un constructeur automobile. Elon Musk ravi a annoncé sur son compte Twitter «que cela signifiait beaucoup pour nous, nous en prendrons grand soin».

On ignore quels sont les termes du transfert, mais selon l’avocat de Grossman dans le litige avec Tesla Industries en 2005, «il aurait affirmé à Bloomberg que le transfert fut obtenu d’un commun accord».

Qu’importe ce qui a pu se passer entre Grossman et Musk, ce dernier pourra avec ce nouveau nom de domaine utiliser le nom Tesla à d’autres fins que celles de la production de voitures. Il pourra réunir sous ce nom générique d’autres divisions comme l’énergie solaire de Solar City, les batteries Powerwall, et pourquoi pas Space X.

Désormais, en tapant l’adresse tesla.com, on est redirigé sur celle de teslamotors.com. Parions que l’existence de cette dernière tire à sa fin.

Tesla Model S contre Tesla Model X

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs