Simon Dion-Viens

Ford Explorer 2016 : Imposant et polyvalent!

Si on le compare au premier modèle présenté par Ford au printemps 1990, l’Explorer a changé de façon considérable.

Ford Explorer 2016 : Imposant et polyvalent!

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

8/10

Forces et faiblesses:

  • Apparence luxueuse et moderne
  • Beaucoup d’équipements disponibles
  • Moteur 3,5 Litres Ecoboost puissant
  • Dimensions encombrantes en conduite urbaine
  • Prix élevé des versions les plus équipées (Platinum)
  • Espace restreint au niveau de la 3e banquette arrière

Cote de l'auteur:

  • Confort à l'avant: 8/10

  • Confort à l'arrière: 7/10

  • Consommation: 7/10

  • Équipement: 8/10

  • Comportement: 7/10

  • Apparence: 9/10

  • Performance: 9/10

  • Prix: 7/10

  • Rangement: 9/10

Il faut dire que le gros véhicule utilitaire sport a évolué de belle façon au fur et à mesure que se sont enchaînées les différentes générations. Je crois par contre que le changement le plus marquant s’est produit en 2011, alors que les ingénieurs du manufacturier de Détroit ont décidé de mettre au rancart le bon vieux châssis autoportant au profit d’une base structurelle monocoque beaucoup plus moderne. Critiquée par les puristes de conduite hors route et moins robuste aux yeux de plusieurs, la quatrième génération offre par contre une tenue de route et un confort de roulement de plus haut niveau que ses prédécesseurs.

Pour 2016, l’Explorer continue sur sa lancée et n’a pas subi de changements majeurs. Par contre, des améliorations esthétiques ont été apportées de façon discrète à sa carrosserie ainsi que dans son habitacle. De plus, une version encore plus équipée, la Platinum, figure maintenant au catalogue.

``Think big``

À l’image de la philosophie américaine, les dimensions extérieures de l’Explorer sont très imposantes. Bien sûr, si vous travaillez en plein centre-ville de Montréal et que vous avez à le stationner dans des endroits restreints à tous les jours, vous allez certainement être gêné par son embonpoint. Par contre, loin d’être handicapé par son physique généreux, il demeure tout de même agile sur la route et surtout très spacieux.

Côté look, le gros VUS a fière allure. Personnellement, j’adore ses lignes fuyantes et modernes. De l’avant, il impose le respect et dégage le luxe. Son énorme calandre chromée et sa haute ceinture de caisse lui donnent même un air de famille avec certains véhicules  haut de gamme de construction britannique... Land Rover pour ne pas les nommer !

Luxueux, confortable et bien équipé

Pour continuer toujours dans la même veine, l’habitacle de l’Explorer ne déçoit pas et est tout aussi luxueux que son apparence extérieure. À l’intérieur il y a de l’espace... beaucoup d’espace! Les places avant sont très confortables et les compartiments de rangement omniprésents. Les matériaux utilisés sont de bonne qualité même s’il reste encore un peu de travail à faire de ce côté pour rejoindre le raffinement de certains véhicules haut de gamme allemand. Je crois que la comparaison est tout de même logique car les versions les plus équipées de l’Explorer peuvent se chiffrer à plus de 60 000$, le prix d’entrée de plusieurs VUS haut de gamme.

À l’intérieur, les sièges en cuir avec surpiqûres et les appliqués en fibre de carbone de mon modèle d’essai, le Sport, rehaussent le cachet de l’habitacle.

Pour ce qui est de la 3e banquette arrière, je dois vous avouer qu’il s’agit d’une bonne option de dépannage mais sans plus. Elle est tout de même facile d’accès mais une fois assis à l’arrière, l’espace pour les jambes et le dégagement pour la tête sont des plus restreints, du moins pour un adulte de taille moyenne.

La technologie au rendez-vous

À l’intérieur, les accros de la technologie pourront y trouver rapidement leur compte. Premièrement, le système MyFord Touch est un peu plus convivial que par le passé. Par contre, il demande encore une certaine période d’adaptation et il est facile de se perdre dans ses menus en naviguant.

Pour ce qui est des aides et des assistances à la conduite, elles sont omniprésentes. Tout dépendant du groupe d’options pour lequel vous allez opter,  votre Explorer pourrait être équipé d’un système semi-automatisé pour les manœuvres de stationnement en parallèle et perpendiculaires ainsi que d’un système de régulateur de vitesse adaptatif et de détection latérale. En plus, il est possible de sélectionner votre mode de conduite (neige, gravier, sable) tout dépendant des conditions et de votre utilisation de l’Explorer.

Je dois aussi vous mentionner que la 3e banquette est rabattable de façon électrique. Par le simple contact avec les boutons dans le compartiment cargo, vous pourrez faire disparaître la dernière rangée de sièges et ainsi augmenter de façon considérable le volume de chargement.

Sur la route maintenant

Grâce à la haute position du poste de conduite, un sentiment de sécurité nous envahit aussitôt que nous prenons la route. Je dois aussi vous avouer que la puissance du moteur 3.5 Litres Ecoboost est plus que suffisante. Du haut de ses 365 chevaux et de ses 350 livres-pied de couple, il offre de très bonnes performances sur la route. De ce côté, il est impressionnant et même plus puissant que plusieurs véhicules de la concurrence. Les accélérations sont franches et les changements de rapports de la transmission automatique à 6 rapports sont tout de même assez précis. Le son grave du moteur est aussi agréable aux oreilles du conducteur et des passagers.

En dépit de sa grosseur, je dois vous avouer que l’Explorer m’a surpris par son dynamisme et le plaisir que j’ai eu à le conduire durant ma semaine d’essai.

Un seul petit bémol serait au niveau de la visibilité arrière qui est parfois un peu complexe. De plus, un effet de turbulence est créé au niveau de la vitre du hayon arrière et lorsqu’on roule sur une chaussée enneigée, il y a rapidement une forte accumulation de neige dans la fenêtre.

De base, l’Explorer est offert avec la traction avant. Par contre, je crois que l’option du rouage intégral est très intéressante, surtout avec les caprices de notre climat québécois.

De plus,  il faut savoir que deux autres choix de moteur figurent au catalogue dont le quatre cylindres 2,3 litres Ecoboost de 280 chevaux et le V6 de 3,5 litres atmosphérique de 290 chevaux.

Conclusion

Depuis sa dernière refonte, les ventes de l’Explorer ne cessent d’augmenter année après année. Il faut dire qu’il s’agit d’un véhicule complet de plus en plus raffiné et qu’il offre à ses propriétaires plusieurs possibilités en raison de sa polyvalence et de son système de rouage intégral. Sa capacité de remorquage se s’élève aussi à 5000 livres,  ce qui ouvre ainsi la porte à de plus grandes possibilités.

De plus, côté consommation, les chiffres obtenus durant mon essai sont tout de même respectables. C’est donc avec une moyenne de 13,1 litres aux 100 kilomètres que j’ai conclu mes tests. Si on prend en considération le gabarit imposant du gros VUS ainsi que les bonnes performances du moteur Ecoboost, il s’agit de données très intéressantes.

Peu importe la version choisie, l’Explorer reste un des meilleurs véhicules de sa catégorie. Par contre, prenez le temps de considérer les différents groupes d’options car le prix de la facture finale peut monter très rapidement.

Fiche technique

Ford Explorer 2016

Prix de base : 32 999$

Configuration: Véhicule utilitaire sport, traction intégrale

Moteur : V6 3,5 Litres Ecoboost (turbo), 365 chevaux, 350 livres-pied de couple

Autres moteurs disponibles :

V6 3,5 Litres, 290 chevaux, 255 livres-pied de couple

4 cylindres 2,3 Litres Ecoboost (turbo), 280 chevaux, 310 livres-pied de couple

Transmission : Automatique 6 rapports

Garantie complète : 3 ans/ 60 000 km

Garantie groupe motopropulseur : 5 ans/ 100 000 km

Modèles concurrents : Toyota 4Runner, Buick Enclave, Honda Pilot, Jeep Grand Cherokee, Audi Q7, Kia Sorento, Chevrolet Traverse

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs