Land Rover Defender 2018, un concept à toute épreuve

Si Land Rover annonçait la fin de la production de son iconique Defender en janvier dernier, son remplaçant n’est pas très loin.

Land Rover Defender Concept

Land Rover 2018, abordé sous différents angles.

C’était déjà inscrit dans les étoiles que le manufacturier d’origine anglaise n’abandonnerait pas le véhicule qui l’a mis sur la carte. Déjà en 2011, un concept avait été présenté lors du salon de Frankfort. Le concept avait alors été fortement décrié et critiqué. À un point tel que le designer-chef Gerry McGovern a publié un communiqué. « Ceci est le début d’une longue journée de quatre ans ». Façon de supplier de laisser la chance au coureur.

Prêt pour 2019
Il fallait laisser mourir l’icône pour la faire revivre. C’est le cycle du design. Tout particulièrement quand le nouveau modèle n’a pas un seul trait qui le rattache à l’ancien. Un processus qui soulève beaucoup de passion, comme il en a été de la fameuse Volkswagen Beetle, la MINI Cooper, et même un peu de la Fiat 500. Les premières années sont les plus difficiles.

Le nouveau Land Rover Defender a rajeuni, il s’est connecté, et conserve son esprit versatile qui lui a permis d’être désigné pour toutes les tâches. De l’allure branchée reine des beaux quartiers de Londres, à pratico-pratique pour les agriculteurs de l’Ouest américain. Le nouveau Land Rover Defender devra s’adapter à tous les boulots et situations. Telle était la raison d’être du Defender original.

C’est dans cet esprit que quelques dessinateurs se sont amusés à remettre en situation différentes déclinaisons dans lesquelles il sera offert. De militaire, à petit camion, en passant par le VUS moderne, on peut admirer le travail des jeunes créatifs dans la galerie photo ci-bas.

Pour 2019, le constructeur offrira deux modèles coupés, dont on suppose l’un sera avec toit rigide et l’autre avec toit souple. Une déclinaison quatre portes avec empattement long sera disponibles également, et on considère également une version camion à deux et quatre portes. Bref, de quoi courir tout le marché.

Un an de retard sur la production
D’abord annoncé pour 2018, Land Rover a dû réviser son agenda suite à quelques problèmes rencontrés lors de la mise en œuvre du concept. D’ailleurs encore peu de détails nous ont été partagés, à savoir si la nouvelle plateforme adoptera la même technologie de monochâssis d’aluminium que les autres véhicules de la gamme.

 Les motorisations disponibles chez le manufacturier pourraient déjà couvrir l’ensemble des besoins. Avec un choix de V8 5.0L suralimenté, de V6 3.0L, ou même du nouveau 4 cylindres de 2.0L à essence ou diesel qui équipera la Jaguar XE, il y a de quoi servir le Defender à toutes les sauces.

Le Land Rover Defender n’a plus vraiment les allures de machine de guerre. Qu’en pensez-vous?

Land Rover Defender 2016

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs