Fred Mercier

Mercedes GLC 2016 : On aime... et on n’aime pas

Le nouveau Mercedes-Benz GLC a du bon, mais tout n’est pas parfait. Loin de là.

Mercedes-Benz GLC 2016

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

7/10

Forces et faiblesses:

  • Habitacle luxueux et de bon goût
  • Information à bord claire et précise
  • Transmission épatante
  • Look un peu drabe
  • Pas de moteur diesel
  • SSystème d’infodivertissement difficile à maîtriser

Cote de l'auteur:

  • Équipement: 8/10

  • Prix: 6/10

  • Apparence: 6/10

  • Confort à l'avant: 8/10

  • Confort à l'arrière: 8/10

  • Comportement: 8/10

  • Performance: 8/10

  • Rangement: 7/10

Mercedes-Benz change les noms d’à peu près tous ses modèles depuis quelques mois, et les VUS n’y échappent pas. Dites donc adieu au vieux GLK et bonjour au tout nouveau GLC!

Ce qu’on aime

Commençons par le positif.

Le GLK se faisait vieillissant chez Mercedes, et on a profité de la mise en marché du GLC pour se remettre à niveau.

Il fallait le faire. Surtout quand on sait que le marché des VUS compacts de luxe est promis à un grand essor en Amérique du Nord.

Toutes les dernières technologies en matière de sécurité au volant sont désormais intégrées au nouveau modèle. Notre véhicule d’essai était d’ailleurs muni d’une caméra à 360 degrés d’une qualité assez incroyable merci.

La qualité d’affichage des caméras de Mercedes-Benz est d’ailleurs la meilleure sur le marché. Point barre.

On aime aussi la vivacité du moteur à quatre cylindres de 2,0 litres. Grâce à l’apport d’un turbocompresseur, il procure au GLC une accélération vive et soutenue. Avec 241 chevaux et 273 livres-pied de couple, difficile de faire autrement.

En réglant le véhicule en mode sport, le dynamisme atteint son paroxysme. La suspension et la direction sont instantanément rigidifiées alors que la transmission automatique à neuf rapports laisse le moteur révolutionner plus rapidement.

Parlons-en, justement, de la transmission. Les boîtes à neuf vitesses n’ont pas toujours réussi à me séduire, mais celle de Mercedes fait vraiment un travail exceptionnel. Les changements de rapports se font tout en douceur et il n’y a pas de temps d’attente inutile lors des reprises en vitesse.

Beau travail!

Ce qu’on n’aime pas

Après les fleurs, il y a le pot.

J’aimais le design du GLK. Il était carré, robuste, et ça venait contraster avec les modèles rivaux, à peu près tous identiques.

Avec l’arrivée du GLC, Mercedes avait deux choix. Se fondre dans la masse ou continuer de s’en dissocier. On a choisi la première option.

Le GLC est très élégant, pas de doute là-dessus. Seulement, pour un véhicule dont le prix de départ est de 44 950$, disons qu’il ressemble drôlement à un Mazda CX-5. Rien contre le CX-5, mais on reste sur notre appétit.

À bord, l’habitacle respire le luxe. Les matériaux sont de très bonne qualité, la finition est soignée et les informations affichées sont claires et précises.

Comme c’est le cas pour à peu près tous les modèles de la marque étoilée, l’écran du système d’infodivertissement est plutôt mal intégré dans la console centrale. En fait, il semble y avoir été ajouté.

Parlant du système d’infodivertissement, son affichage a beau être clair, mais la surface tactile qui permet de le contrôler ne m’a pas convaincu. Trop déconcentrant. Mais bon, j’imagine qu’on s’y habitue.

Aucune voiture n’est parfaite, et le GLC ne viendra pas révolutionner cela. Ceci étant dit, Mercedes-Benz a réussi à se doter d’un véhicule mature qui séduira fort probablement les consommateurs intéressés par ce genre de véhicule.

Ce n’est pas donné, mais la qualité est là.

Ah, et un dernier petit truc : Pourquoi pas un moteur diesel? Celui disponible sous le capot du nouveau GLE fait un excellent travail, tant en matière de puissance que d’économie de carburant.

Il est permis d’espérer. Surtout quand on sait que le GLK était vendu avec une telle motorisation...


Fiche technique

Nom : Mercedes-Benz GLC 2016
Prix de base : 44 950$
Prix du modèle à l’essai : 62 640$
Configuration : Véhicule à quatre roues motrices avec motorisation à l’avant
Mécanique : Moteur à quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres
Puissance/couple : 241 chevaux/273 lb-pi de couple
Transmission : Automatique à 9 rapports
Consommation d’essence : Pas encore annoncée
Consommation observée : 12,1 L/100 km
Garantie de base: 3 ans/60 000 km
Concurrence : Acura RDX, BMW X3, Lexus NX, Audi Q5

Top 10 - Nouveautés 2016 et 2017

Les prix et les périodes de lancement identifiés sont sujets à changement.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs