Francis Lalonde

Régime à la fibre de carbone pour l'Evora Sport 410

Lotus présente une version allégée de l'Evora 400 avec la présentation de l’Evora Sport 410.

Lotus Evora 410

Un peu plus d’une année après le dévoilement de l’Evora 400, voilà que Lotus présente une version améliorée de sa supercar avec la présentation de l’Evora Sport 410. Cette édition proposera un peu plus de puissance, mais surtout un allègement de poids appréciable.

Réduction de poids appréciable

En somme, la voiture sport anglaise fait dorénavant osciller la balance à 2920 lb, ce qui représente un allègement d’environ 155 lb. Cette réduction de poids fut entre autres rendue possible grâce à l’utilisation de la fibre de carbone pour la confection de certaines pièces du véhicule. Parmi celles-ci, le hayon, les sièges sport, le diffuseur arrière ainsi que les portières. Les changements apportés au design extérieur augmentent du même coup l’aérodynamisme de la voiture de 15 %.

Un léger gain en puissance

Pour ce qui est de la motorisation, celle-ci demeure inchangée, tandis que l’on retrouve encore une fois le moteur V6 turbocompressé de 3,5 L. La puissance fut cependant augmentée de 16 ch, ce qui améliore légèrement les performances de l’Evora Sport en terme d’accélération. Cette dernière franchit dorénavant le 0 à 100 km/h en 3,9 secondes, ce qui est une amélioration de 0,2 seconde par rapport à l’Evora 400. La vitesse maximale demeure quant à elle la même, soit 300 km/h.

150 exemplaires produits annuellement

Bien que Lotus ait confirmé que l’Amérique du Nord aura droit à un modèle spécifique, le constructeur anglais n’a pas encore indiqué à partir de quel moment celui-ci ferait son entrée en scène. Il en est de même pour le prix de vente du véhicule, ainsi que pour le nombre d’exemplaires qui seront envoyés outre-Atlantique sur les 150 modèles produits annuellement. Pour le moment, l’Evora 400 est vendu à partir de 89 900 $ US.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs