Google porte une part de responsabilité dans un accident entre une voiture autonome et un bus

Dans un incident mineur impliquant une voiture autonome de Google et un bus, le géant informatique dit porter une certaine part de responsabilité.

Google Car

Sur les médias, Google vient d’annoncer qu’elle portait une part de responsabilité après qu’une de ses voitures autonomes eut un léger incident avec un bus de la ville plus tôt ce mois-ci.

Cet incident peut être considéré comme le premier et véritable accident de la circulation impliquant une de ses voitures autonomes et un autre véhicule. Et cette fois, la voiture autonome porterait une part de responsabilité.

Aussitôt après l’accrochage, Google a affirmé avoir mis à jour son système de conduite autonome pour éviter pareil incident à l’avenir.

L’incident impliquait une de ses voitures Lexus RX450h hybrides, laquelle était conduite par le système autopilote et son conducteur d’essai, qui roulait à peine à 3 km/h a cru que le bus allait ralentir ou permettre la voiture Google de poursuivre. Sauf que trois secondes plus tard, comme la voiture autonome ré-entrait dans la voie centrale, elle a légèrement cogné contre le côté du bus, causant quelques dommages à son côté gauche.

Avec le bus qui roulait à peine à 24 km/h, les dommages ne sont que matériels.

Responsabilité

Google affirme aujourd’hui dans une lettre qu’elle portait une part de responsabilité parce que dit-elle, «si notre voiture n’avait pas bougé, il n’y aurait pas eu d’impact».

«Le conducteur d’essai à bord a aussi cru que le bus allait ralentir ou s’arrêter pour nous permettre de s’engager dans le trafic, sauf qu’il n’y avait pas assez d’espace pour cela.»

Le type d’incidents a été intégré dans les serveurs du groupe pour effectuer des simulations afin que pareilles circonstances ne provoquent plus d’accident.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs