Sergio Marchionne veut aider Apple à produire des voitures électriques

Après avoir flirté avec GM, voilà que Fiat Chrysler et son PDG Sergio Marchionne veulent pousser et faire équipe avec Apple à produire des voitures électriques.

Chrysler 300 2015

On connaît bien les efforts depuis plus d’une année de Sergio Marchionne, le PDG canado-italien à la tête du groupe Fiat Chrysler, pour fusionner son entreprise avec un autre grand groupe automobile.

Après avoir flirté avec son concurrent GM, une entreprise de séduction qui n’a pas donné suite, FCA et son PDG courtise cette fois la plus grande capitalisation au monde, Apple, pour jumeler leurs efforts afin de produire ensemble des voitures électriques.

À l’occasion du Salon de l’auto de Genève, Sergio Marchionne s’est montré enthousiaste à l’idée de collaborer, éventuellement, avec Apple dont tout le monde suspecte des intentions de produire une ou des voitures électriques, comme son concurrent direct, Google.

Partenariat idéal !

Selon Marchionne, FCA serait le partenaire parfait pour Apple pour produire des voitures à cause de la «chimie» qui existerait entre les deux.

Le PDG n’a pas dit s’il avait eu des entretiens avec Apple, mais il assume qu’Apple trouve en FCA le joueur qu’il recherche.

Apple pour sa part n’a jamais admis travailler sur un projet automobile, sauf que plusieurs rapports et faits tentent à démontrer le contraire, comme son projet Titan qui a fuité dans les médias l’an dernier et les multiples embauches d’ingénieurs automobiles et experts en batteries et technologies électriques.

Des spécialistes du domaine estiment à 2019 la première sortie d’un modèle électrique Apple.

Qui sera le Foxconn de l’automobile?

Si Apple veut ne s’occuper que du développement technologique, elle devra alors confier à un partenaire la production automobile. Ce que Marchionne souhaite évidemment.

Et l’histoire d’Apple tend à démontrer qu’elle ne s’occuperait pas de la production, comme c’est le cas pour ses produits iPhone et Mac.

Par contre, le passé tend à démontrer que les partenariats automobiles n’ont pas toujours été profitables. Si Apple veut faire produire ses voitures par un constructeur tiers, ceux-ci ne seraient-ils pas quand même concurrents l’un vis-à-vis l’autre ?

L’avenir nous le dira.

Apple embauche

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs