Rimac démarre la version production de son hypercar électrique

Le petit constructeur croate Rimac a pu finaliser son prototype électrique Concept One en version production, ce qui en fait la plus rapide des voitures électriques, sinon une des plus rapides toutes catégories confondues.

Rimac Concept One

Dans le giron des voitures électriques hautes performances, les Tesla Model S sont les voitures qui nous viennent en tête. Mais de l’autre côté de l’Atlantique, il y a un petit constructeur qui a étonné tout le monde de l’automobile avec ses surpuissantes BMW modifiées avec un moteur électrique.

Il y a quelques années, en 2011, Rimac avait lancé son prototype Concept One au grand public à Francfort. Cette fois, c’est la version production qui est annoncée depuis le Salon de Genève plus tôt ce mois-ci.

La Concept One ressemble à un croisement entre une Koenigsegg One avec la mécanique d’une Model S et son écran de contrôle au centre de la planche de bord.

Quatre moteurs

Dans cette voiture, tout est conçu en fonction d’atteindre les plus hautes performances. Elle dispose de quatre moteurs totalisant 880 kW, l’équivalent de 1088 ch avec un couple moteur démentiel à chacune des roues. Le plancher incorpore quelque 8450 cellules de batteries, ce qui lui permet d’atteindre 355 km/h, ou plus réaliste, d’abattre le 0-100 en 2,6 s, le 0-200 en   6,2 s et le 0-300 en 14,2 s.

Et comme toute voiture de ce calibre, elle intègre des systèmes électroniques modernes d’antipatinage, de stabilité et même de course ou de drifting.

Seul revers à cet ensemble de puissance et de technologie, la voiture devient passablement lourde, comme la Model S, avec 1850 kg.

Comme n’importe quel hypercar, la production sera limitée à quelque huit exemplaires seulement, dont six sont déjà réservés. Si l’une des deux restantes vous tente, Rimac demande 675 605 livres sterling – multiplier par deux pour avoir l’équivalent en dollar canadien.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs