Fred Mercier

Enfin, les Québécois pourront choisir leur plaque d’immatriculation

Les automobilistes québécois pourront finalement faire apposer ce qu’ils veulent (ou presque) sur la plaque d’immatriculation de leur voiture.

STOCKQMI-PONT

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Les automobilistes québécois pourront finalement faire apposer ce qu’ils veulent (ou presque) sur la plaque d’immatriculation de leur voiture.

Le budget du gouvernement Libéral, déposé hier, annonce l’intégration d’un «modèle d’affaires permettant une offre de plaques d’immatriculation personnalisées».

Dans un avenir rapproché, les Québécois pourront donc faire apposer le code alphanumérique de leur choix sur leur plaque, en autant que ce soit «acceptable d’un point de vue éthique».

Il était temps

Ce n’est pas la première fois que les plaques d’immatriculation personnalisées font jaser.

En 2014, quand le Parti Québécois était encore au pouvoir, l’ex ministre des transports Sylvain Gaudreault avait annoncé son intention d’offrir ce service aux Québécois.

On parlait alors d’un montant supplémentaire qui pourrait osciller entre 100 et 250$.

Ça, c’était avant les dernières élections. Après son retour au pouvoir, le Partil Libéral avait enterré le projet avant même qu’il ne voit le jour.

On avait alors expliqué vouloir empêcher certains citoyens de commander des plaques d’immatriculation de mauvais goût du style «WTF», «FLQ» ou même «NAZI».

Le gouvernement du Québec semble avoir changé son fusil d’épaule. Le nouveau budget du ministre Carlos Leitão le confirme.

De l’argent facile

En choisissant de faire personnaliser sa plaque d’immatriculation, un contribuable québécois devra payer un montant supplémentaire, montant qui n’a pas été confirmé dans le budget Leitão.

«Les frais exigés et le processus d’attribution des plaques d’immatriculation personnalisées seront inspirés des meilleures pratiques élaborées par d’autres juridictions», explique-t-on vaguement.

Cependant, le gouvernement du Québec est plus bavard quand vient le temps de prédire les profits engendrés par cette nouvelle mesure.

Selon le budget, on s’attend à ce que la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) récolte 5 millions $ supplémentaires annuellement lors des deux premières années d’implantation de ces nouvelles plaques. 

Les plaques d’immatriculation personnalisées devraient devenir disponibles au courant de l’année 2017.
 

Objets créatifs faits de vieilles plaques d'immatriculation, 2e partie

Voici quelques idées à la fois simples et originales pour transformer vos vieilles plaques d'immatriculation...

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs