Francis Lalonde

La Scion FR-S devient la Toyota 86

Toyota dévoile les premières images de la Toyota 86 2017, anciennement connue comme la Scion FR-S.

Toyota 86 2017

Un peu plus de six semaines après avoir annoncé la fermeture de sa bannière Scion, Toyota dévoile les premières images de la FR-S qui sera dorénavant connue sous le nom de Toyota 86. La compacte nippone, qui fait partie des trois modèles transférés sous l’enseigne Toyota (FR-S, iM, C-HR), sera présentée en grande première lors du Salon de l’auto de New York qui aura lieu à partir du 25 mars prochain.

Quelques retouches esthétiques

Bien que quelques changements furent apportés à la FR-S, la Toyota 86 affiche un esthétisme très similaire à sa prédécesseure. L’avant profite d’une entrée d’air élargie, de nouveaux phares D.E.L. ainsi que de lumières clignotantes redessinées. L’arrière jouit quant à lui d’un pare-choc et de feux d’arrêt remodelés, tandis que l’on a aussi monté la voiture sur de nouvelles jantes en aluminium. L’intérieur du véhicule demeure le même, quoique l’on offre dorénavant de nouveaux matériaux de finition pour les sièges ainsi qu’un nouveau volant plus sportif.

« Plus » de puissance

L’on a aussi fait quelques petites modifications à la motorisation. En somme, l’on ajoute 5 ch de plus au moteur Boxer de 2.0 litres, qui passe de 200 à 205 ch. Le couple demeure quant à lui inchangé, alors qu’il se chiffre toujours à 156 lb-pi. Plutôt minime comme changement pour ce moteur que l’on emploie aussi au sein de la Subaru BRZ. L’on a tout de même ajouté un système d’assistance au démarrage (Start Assist Control) en côte qui empêche le véhicule de rouler vers l’arrière lorsqu’il se trouve dans une pente.

Toyota a indiqué par voie de communiqué que la Toyota 86 2017 sera mise en marché d’ici la fin de l’année 2016, soit vers l’automne. Les prix de vente devraient rester similaires à ceux de la Scion FR-S, elle qui était vendue à partir de 28 400 $.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs