Fred Mercier

Lexus NX 2016: Quand les voitures deviennent des cartes de mode

L’importance du design dans l’industrie automobile est indéniable.

Lexus NX 200t 2016

Fiche d'appréciation

Cote d'ensemble:

7/10

Forces et faiblesses:

  • Qualité des matériaux irréprochable
  • Réputation de fiabilité de Toyota
  • Puissance adéquate (200t)
  • Ergonomie de l’habitacle à revoir
  • Système d’infodivertissement archaïque
  • Style polarisant

Cote de l'auteur:

  • Consommation: 7/10

  • Équipement: 8/10

  • Prix: 7/10

  • Apparence: 7/10

  • Confort à l'avant: 8/10

  • Confort à l'arrière: 8/10

  • Comportement: 8/10

  • Performance: 8/10

  • Rangement: 7/10

L’importance du design dans l’industrie automobile est indéniable. Depuis plus d’un siècle, les automobilistes n’achètent pas seulement une voiture pour se déplacer; ils veulent conduire quelque chose qui les représente.

Au fil des décennies, cette philosophie a donné naissance à de véritables légendes. Ford Mustang, Porsche 911, Nissan GT-R, aucun de ces modèles n’aurait connu un tel succès si ce n’était de leur design.

Depuis quelques années, toutefois, on a l’impression que ça va un peu loin. Un peu trop loin, même. Surtout chez Toyota et sa division de luxe Lexus.

Eh oui, cette marque japonaise qu’on a si longtemps accusé de construire des véhicules trop ennuyants se fait maintenant reprocher son excès d’audace!

Remarquez, pour des modèles comme la Corolla ou la Camry, ça fait du bien de finalement voir quelque chose de dynamique. Mais pour d’autres, on frise carrément le mauvais goût. Jetez un œil à la nouvelle Toyota Prius, vous en serez convaincu.

Puis, il y a le NX.

Un véhicule très important chez Lexus, quand on sait que le créneau des VUS compacts de luxe connaît un essor très important depuis quelques années.

Et au premier regard, on comprend que le style a été au cœur des préoccupations lors de son développement.

Bon ou mauvais? Comme les goûts sont dans la nature, je vous laisse le soin d’en juger par vous-mêmes. Personnellement, je suis persuadé que des modèles concurrents au look plus conventionnel comme l’Audi Q5 ou le Mercedes-Benz GLC vieilliront beaucoup mieux.

Un VUS malgré tout

Sous sa robe de satin, le Lexus NX demeure un VUS comme un autre.

D’un gabarit plutôt compact, il propose tout de même un volume utilitaire intérieur maximal de 1545 litres.

Son moteur turbocompressé à quatre cylindres de 2,0 litres, celui que nous avons mis à l’essai, propose une puissance très respectable de 235 chevaux et un couple de 258 livres-pied. Jumelée à une transmission automatique à six rapports avec mode manuel, cette motorisation fait très bien son travail.

Une version hybride (NX 300h) est aussi disponible, mais à moins que vous teniez absolument à économiser quelques litres d’essence, je vous conseille fortement la version turbo. Moins chère et plus agréable à conduire.

Avec le moteur hybride, la consommation d’essence combinée annoncée est de 7,4 L/100 km. Avec le turbo, elle est à 9,6 L/100 km. Une différence notable, j’en conviens, mais gardez en tête que le modèle hybride vous coûtera au moins 11 400$ de plus à l’achat.

Lexus étant construit par Toyota, on peut s’attendre à une fiabilité à long terme intéressante, et ce même s’il s’agit d’une première expérience pour cette marque de luxe dans le domaine des moteurs turbocompressés.

Habitacle à revoir

Comme tous les produits Lexus, le NX se démarque par un habitacle dont les matériaux sont d’une qualité irréprochable.

Le cuir est omniprésent alors que les plastiques durs se font très rares. De ce côté, Lexus n’a absolument rien à envier à aucun constructeur de l’industrie.

Mais il faut plus que ça pour offrir un habitacle digne de ce nom. Surtout pour un véhicule à 50 000$.

Le Lexus NX est équipé d’un système d’infodivertissement qu’on contrôle au moyen d’un pavé tactile, un peu comme vous le faites avec votre ordinateur portable.

Cette façon de faire fonctionne peut-être bien devant un ordinateur, mais au volant d’un véhicule, c’est carrément désagréable, voire dangereux.

Et il n’y a pas que ça. La console centrale du NX est si imposante qu’on peut à peine trouver un peu d’espace pour déposer ses effets personnels.

Le design, c’est bien, mais il ne faudrait pas oublier l’aspect pratique non plus. On est dans un VUS. après tout.


Fiche technique

Nom : Lexus NX 200t 2016
Prix de base : 42 150$
Prix du modèle à l’essai 56 371$
Configuration : Véhicule à quatre roues motrices avant avec motorisation à l’avant
Mécanique : Moteur à 4 cylindres de 2,0 litres turbocompressé
Puissance/couple : 235 ch/ 258 lb-pi
Transmission : Automatique à six rapports
Consommation d’essence annoncée : 10,6 L/100 km (ville) 8,4 L/100 km (route)
Consommation d’essence observée : 11,2 L/100 km
Garantie de base : 4 ans/80 000 km
Concurrence: Audi Q5, BMW X3, Mercedes-Benz GLC, Porsche Macan
 

Les VUS haut de gamme les plus abordables

Voici le VUS 2015 le plus abordable pour chacune de ces 11 marques haut de gamme.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs