Adieu, voitures de luxe

La catégorie des voitures de luxe est-elle en voie de disparition?

Honda Civic 2016

La catégorie des voitures de luxe est-elle en voie de disparition?

Il y a tout lieu de se poser la question quand on réalise que plusieurs automobiles longtemps considérées comme des modèles bas de gamme sans trop de commodités bénéficient désormais d’un équipement aussi exhaustif que leurs semblables d’une classe supérieure.

À titre d’exemple, il y a notamment la Honda Civic Touring que je viens d’essayer dans le cadre de l’émission «Par ici l’été» animée par Stéphane Bellavance et à laquelle je participe à l’antenne de la SRC.

J’ai été surpris à son volant de constater qu’elle affichait un grand nombre de praticités que beaucoup de conducteurs souhaiteraient avoir dans des berlines payées de 2 à 3 fois plus chers.

Tout ce que l’on connaît à ce jour comme accessoires de luxe faisait partie de l’équipement de série de la Civic. Caméra de recul, oui, système de guidage bilingue par satellite, oui, régulateur de vitesse adaptif, oui, système de retenue en pente, oui.

La cerise sur le sundae pour fut pour moi la caméra qui fait apparaître dans l’écran central tout ce qui est situé dans ce qu’il est convenu d’appeler « l’angle mort » Il suffit de mettre le clignotant à droite pour que le «Lane Watch» entre en action.

Honda affirme que cette astuce permet de voir votre environnement 4 fois plus qu’avec le simple rétroviseur. Génial.

Une Rolls-Royce de 500 000$ essayée un peu avant ne possédait pas ce supplément de sécurité active. Bref, choisissez une livrée noire pour votre Civic et vos voisins se demanderont quel personnage important est en visite chez vous avec sa limousine.

Et la liste des accessoires que l’on trouve dans la Civic Touring est loin d’être terminée. Ajoutez l’avertisseur d’angle mort, les phares antibrouillard, les essuie-glaces sensibles à la pluie, le système de stabilité, le freinage d’urgence autonome, siège en cuir chauffant et j’en passe.

Quel contraste avec la première Honda Civic apparue en 1973 qui devait se satisfaire d’un petit moteur de 52 chevaux (contre 174 aujourd’hui) et qui s’achetait pour 2300$.

C’était une voiture minimaliste que le constructeur japonais n’a cessé de peaufiner pour qu’elle conserve son titre de la voiture la plus vendue au Canada une dix- huitième année d’affilée.  

C’est grâce évidemment aux avancées dans le domaine de l’électronique que l’automobile a pu connaître une évolution aussi fulgurante. 

Autrefois, les nouveautés étaient réservées aux voitures de grand luxe et il fallait attendre plusieurs années avant de les retrouver dans des voitures plus prosaïques. Aujourd’hui, le confort et le luxe ne sont plus simplement l’apanage des voitures les plus chères sur le marché.

L’impudence des manufacturiers de se préoccuper seulement de la sécurité des biens nantie a été quelque peu rayée de la carte.

Et des voitures relativement peu chères offrent tout autant de bien être que les supposées limousines du marché. La Honda Civic de dernière cuvée en fait la preuve irréfutable.

 

Lisez notre essai routier complet de la Honda Civic 2016

 

Top 10 des modèles 2016 – Le luxe abordable

Les prix identifiés sont sujets à changement.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs