Fred Mercier

Shell développe une petite voiture citadine

Oui, une pétrolière qui conçoit une voiture. Pas besoin de vous dire qu’elle n’est pas électrique!

Shell Projet M

Oui, une pétrolière qui conçoit une voiture. Pas besoin de vous dire qu’elle n’est pas électrique!

Avant d’être le projet de Shell, la Projet M est d’abord et avant tout le bébé de Gordon Murray, l’homme qui a conçu la superbe McLaren F1.

Après un premier concept présenté en 2010, Murray a poursuivi on travail et s’est associé avec Shell, qui a notamment développé une huile permettant à la petite voiture citadine d’offrir une consommation d’essence minimale.

Selon Shell, la Projet M ne consommerait que 2,64 L/100 km/h à une vitesse de 70 km/h. Elle pourrait rouler jusqu’à 145 km/h, mais il faudrait être plutôt brave pour s’aventurer à une telle vitesse à bord de cette microvoiture.

Parce que oui, elle est assez microscopique. Même la Smart Fortwo paraît costaude aux côtés de cette bibitte lilliputienne de 2,5 mètres de long.

Un tout petit moteur

Bien entendu, on aurait aimé voir une motorisation électrique propulser cette bagnole. Mais avec Shell dans le portrait, on peut comprendre que l’essence se devait d’être de la partie.

C’est donc un petit moteur thermique à trois cylindres qui se retrouve à l’arrière de la Projet M. Avec une cylindrée de 660 cc, on parle davantage d’une mécanique de moto que d’automobile.

Sa puissance de 43 chevaux peut paraître bien mince, mais il faut savoir que tout, absolument tout dans cette voiture a été pensé en termes de réduction de poids. Avec un total de 550 kilos, on peut parler d’un poids plume. Au final, c’est le poids du conducteur qui fera la différence!

La Projet M est un bel exemple de voiture citadine, mais avec les voitures électriques qui deviennent moins chères et plus autonomes, elle semble désuète avant même d’entrer en scène.
 

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs