Le Model X efficace contre les armes biologiques

Au lancement l’an dernier du Model X, le PDG Elon Musk vantait les mérites d’un mode de filtration d’air très avancé capable, selon lui, de résister non seulement aux concentrations de pollution les plus élevées, mais aussi à une contamination digne d’une attaque par arme bactériologique.

Model X système filtration

hepa défense arme bactériologique

de

Enfin, on s’est mis à la tâche de tester le fameux système de filtration d’air des cabines de Model X. Un test exhaustif réalisé par Tesla qui avait pour objectif de mettre à l’épreuve le système de filtration HEPA et le mode de défense bactériologique.

Selon les tests menés, le Model X l’a emporté haut la main en décontaminant l’air de la cabine alors que le véhicule était sous une cloche de particules fines et de contaminants à des niveaux très élevés.

C’est sous une bulle de plastique étanche que le véhicule fut soumis à des niveaux extrêmes de concentration de pollution de l’ordre de 1000 µg par mètre cube de particules de 2,5 micromètres (PM2,5). Donc une concentration infiniment plus élevée que l’air pollué de Pékin avec 56 µm/m3.

Portes fermées, système HEPA en marche, celui-ci a réussi à purifier l’air de la cabine en quelques minutes, si bien que le niveau de pollution à l’intérieur était indétectable, selon les données du test publié sur le blogue de Teslamotors.

«Le système de défense bactériologique n’est qu’une déclaration marketing, vous pouvez réellement survivre à une arme virale en demeurant dans votre voiture», affirme Tesla.

En outre, ce fameux système de filtration d’air du Model X sera également offert dans les prochaines Model S.

Tesla Model X 2016

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs