Nouvelle percée technologique dans les batteries lithium-air

Les batteries de type lithium-air ou lithium-oxygène ont l’avantage d’être plus légères et plus puissantes pour offrir une meilleure autonomie et les désavantages de se dégrader plus rapidement et de perdre quantité d’énergie par la chaleur, mais ses lacunes seraient en voie d’être réglés.

Batteries lithium-oxygène

lithium-air

Des chercheurs du MIT, de l’université Peking et du laboratoire Argonne auraient mis au point des solutions qui permettent de tirer le plein potentiel des batteries lithium-air sans ses désavantages, à savoir une perte d’énergie par la chaleur et une dégradation plus rapide que les batteries lithium-ion.

Plutôt que de tirer ses molécules d’oxygène de l’air pour produire une réaction chimique comme le ferait une batterie classique lithium-air, le nouveau concept fait appel à des nanoparticules qui retiennent à la fois le lithium et l’oxygène, conservant ce dernier à l’intérieur au fur et à mesure que son état change.

De cette façon, il y a cinq fois moins de pertes d’énergie en termes de voltage et prévient les modifications rapides de l’état de la batterie qui réduisent sa longévité.

Plus facile à gérer en conditions réelles, la technologie lithium-oxygène n’est pas sensible ou vulnérable au CO2 ou à l’humidité présents dans l’air et est par nature protégée contre la surcharge en passant à un autre type de réaction.

Si, à l’heure actuelle, la technique n’existe qu’à l’état de concept de laboratoire, le groupe de chercheurs pense produire un prototype d’ici un an.

Autre avantage du lithium-oxygène, c’est que cette technologie ne requiert pas de matériaux coûteux et peut servir comme n’importe quelle batterie lithium-ion.

Dans une voiture électrique, cette technologie produit deux fois plus d’énergie disponible tout en étant nettement plus légère.

11 nouveaux véhicules 100% électriques

Parmi ces modèles électriques, plusieurs ont récemment été introduits sur le marché ou le seront sous peu, alors que d'autres ont profité d'améliorations notables ou mineures pour 2016. Les prix (PDSF) identifiés sont sujets à changement. Source/ autonomie : Ressources naturelles Canada, Office de l'efficacité énergétique.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs