Fred Mercier

Le moment idéal pour acheter une voiture de collection, c’est maintenant

Vous avez toujours rêvé de vous payer une belle Mustang décapotable? Eh bien, sachez que c’est le meilleur moment de l’année pour vous lancer.

Classic cars in a row

Mariusz Blach - Fotolia

Vous avez toujours rêvé de vous payer une belle Mustang décapotable? Eh bien, sachez que c’est le meilleur moment de l’année pour vous lancer.

L’été est bel et bien fini, et c’est le temps pour les propriétaires de voitures de collection de remiser leurs beaux bolides jusqu’au printemps.

Pour d’autres propriétaires, c’est aussi la dernière chance de l’année de vendre avant d’avoir à trouver et à payer un endroit pour ranger leur voiture pendant les cinq ou six prochains mois.

Et ça, ça veut dire que certains d’entre eux seront prêts à revoir leur prix à la baisse pour se débarrasser de leur véhicule avant la tombée de la première neige.

 

À lire aussi: Acheter une voiture ancienne sans se faire avoir

 

Au printemps, c’est le contraire. Les vendeurs ne sont pas pressés et le retour des beaux jours favorise les achats impulsifs. Et je parle par expérience! Je suis propriétaire de deux véhicules antiques que j’ai tous deux achetés au printemps. Et oui, j’aurais pu faire de bien meilleures affaires si j’avais attendu.

Évidemment, en achetant à l’automne un véhicule qu’on compte remiser pour l’hiver, il faut accepter le fait qu’on ne pourra pas profiter pleinement de son acquisition avant plusieurs mois.

Il faut aussi considérer qu’il faudra trouver et payer un endroit où remiser sa nouvelle voiture, à moins bien sûr que vous n’ayez de la place dans votre garage. Sinon, il est assez facile de trouver des places dans des entrepôts chauffés pour un montant qui peut varier entre 300 et 400 dollars pour tout l’hiver.

Jetez un œil dans les annonces classées. On ne sait jamais, peut-être trouverez-vous votre cadeau de Noël avant le temps cette année!
 

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs