L'auto est-elle en voie d'extinction?

Au train où vont les choses, on peut se demander si l’automobile sous sa formé traditionnelle peuplera encore notre paysage d’ici quelques années.

Jeep Cherokee

Au train où vont les choses, on peut se demander si l’automobile sous sa forme la plus traditionnelle d’une berline à quatre portes peuplera encore notre paysage d’ici quelques années.

Regardez autour de vous et comptez le nombre de camions et d’utilitaires sport dans votre champ de vision. Pour avoir fait l’exercice très souvent, je serais surpris que vous n’obteniez pas un score de 7 à 3 en faveur des VUS et  des camionnettes. Oui messieurs dames, nous en sommes là, c’est-à-dire à une époque où l’on cherche la sécurité souvent illusoire  que l’on croit posséder au volant de ces engins.

J’ai longuement prêché contre ces véhicules dont le comportement routier, incluant la tenue en virage, le freinage et la stabilité directionnelle, sont inférieurs aux attributs en ce domaine d’une berline de bon aloi. Et c’est sans compter sur l’importante contribution des VUS en matière de gaz à effet de serre. Le Hummer a longtemps été honni pour cet aspect bien particulier de sa personnalité.

 

De toute évidence, je n’ai pas influencé beaucoup de monde quand on consulte les statistiques de vente des véhicules motorisés au Québec.

Remarquez que je constate avec bonheur  que les utilitaires sport ont considérablement évolué depuis l’époque où le marché se limitait à 4 ou 5 modèles, dont le Ford Bronco, le Jeep Cherokee, le Chevrolet Blazer, l’International Scout et, bien sûr, les diverses versions des Land Rover.

De 5 à 125 modèles

La vague VUS connaît une telle effervescence que les quelques marques précitées ont vu leurs nombres exploser selon le recensement annuel des ouvrages automobiles publiés au Québec. Depuis que Porsche est entré dans la danse, soulevant du même coup un tollé de protestations de la part des fanatiques de la marque de Stuttgart, les constructeurs de voitures de prestige ont suivi l’exemple en se tournant eux aussi vers ce marché à la fois  extrêmement populaire et surtout lucratif. 

 

Tout récemment, il y avait encore quelques rebelles, mais suite au succès du VUS allemand, on a réalisé que la survie économique des constructeurs tenait à l’inclusion dans sa gamme d’au moins un ou deux VUS. Quand on réalise que Mercedes offre à lui seul pas moins de six VUS, on a une bonne idée de quel côté le vent tourne.

Parmi les derniers à s’enrôler dans le camp VUS, on note contre toute attente Jaguar et Bentley, le premier avec le F-Pace et le second avec le Bentayga, un nom burlesque, s’il en est un.  Même Rolls-Royce a joint les rangs et a exposé le prototype de son futur utilitaire sport qui nous servira sans doute lui aussi un nom à coucher dehors.

 

Ferrari la rebelle

Cela nous laisse avec un seul dissident qui, vous l’aurez deviné, est Ferrari.

Le roi des constructeurs a fait une tentative avec le modèle FF à quatre roues motrices qui, par sa ligne hors-norme, s’est vu cantonner à un rôle de figuration dans la gamme du constructeur italien.

 

Qu’une Ferrari puisse être laide était impensable jusque là, mais la vague des VUS est venue accréditer cette hérésie. Sa succursale assume donc à elle seule la présence VUS dans son catalogue avec la Maserati Levante.

 

Mon autre désaveu des VUS vient de la copieuse puissance dont sont affublés les modèles haut de gamme de prestige. Est-on sérieux en proposant ces mastodontes avec des moteurs de 450, 500, voire 600 chevaux ? Est-ce vraiment nécessaire pour aller jouer dans la grande nature et traverser un ruisseau une fois dans la vie du véhicule?

J’admettrai en terminant que les VUS ont reçu depuis peu des leçons de bonne conduite en adoptant des tailles plus fines et, règle générale, une conduite moins rébarbative se rapprochant d’une automobile. Il n’en reste pas moins qu’ils représentent une sorte de tare sur le marché automobile. Une tare qui  est en train de signer l’arrêt de mort de nos chères voitures.

Jaguar F-Pace
Ferrari FF
Maserati Levante
Porsche Cayenne GTS
Hummer H1

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs