Francis Lalonde

Le Ford EcoSport débarque officiellement chez nous

Le VUS sous-compact fut présenté en grande première à Hollywood et simultanément sur l'application mobile SnapChat.

Ford EcoSport Titanium

Lorsqu’il s’agit de se commettre dans de nouvelles méthodes de marketing au gout du jour, Ford figure sans contredit au sommet de la liste des constructeurs automobiles les plus avant-gardistes en cette matière.

Le fabricant américain a cette fois-ci profité de la présentation du Salon de l’auto de Los Angeles pour dévoiler l’EcoSport, un VUS sous-compact qui a comme principaux rivaux le Mazda CX-3, le Honda HR-V ainsi que le Jeep Renegade.

Cette présentation tenue en plein cœur d’Hollywood était aussi faite simultanément sur « SnapChat », tandis que plusieurs personnalités reconnues mondialement par l’entremise de l’application mobile faisaient office de porte-parole pour l’événement.

C’est la première fois qu’une telle initiative marketing web est utilisée par un constructeur automobile pour un dévoilement. Chose certaine, Ford n’a pas fait les choses à moitié en s’associant à DJ Khaled qui compte plus de 15 millions d’abonnés (« followers ») sur SnapChat.

Déjà très populaire

Bien que le véhicule soit offert pour la toute première fois en sol nord-américain, celui-ci était déjà vendu dans de nombreux autres marchés, dont l’Europe. En fait, l’EcoSport se hisse au premier rang mondial des VUS compacts les plus vendus, alors que plus de 1,7 million d’unités ont été écoulées depuis 2013.

En somme, Ford tente de plaire à deux clientèles cibles très distinctes, soit à celle des millénaires (moins de 35 ans) qui souhaite un maximum de connectivité, ainsi qu’à celle de baby-boomers qui sont à la recherche d’un véhicule plus petit offrant tout de même le pragmatisme d’un VUS.

En ce sens, l’EcoSport répond avec brio à ces deux besoins.

Deux groupes motopropulseurs

Les consommateurs pourront choisir entre quatre éditions différentes (S, SE, SES et Titanium), toutes équipées de façon standard d’un écran tactile haute résolution de 8 pouces lié au système d’infodivertissement SYNC 3 compatible avec CarPlay et Android Auto.

Celui-ci profite d’ailleurs d’une amélioration de sa fonction de reconnaissance vocale pour ses différentes fonctions et pour la messagerie texte vocale.

Deux motorisations seront quant à elles proposées aux consommateurs, dont le moteur trois cylindre EcoBoost de 1,0 L que l’on retrouve déjà à bord de la Fiesta.

Le second moteur, qui équipera les éditions SES et Titanium, est un quatre cylindres de 2,0 L qui sera uni à une traction intelligente à quatre roues motrices. Le terme « intelligente » signifie que le véhicule est en mesure de reconnaître les conditions routières et d’ajuster la traction en conséquence.

Les deux motorisations seront annexées à une transmission automatique à six rapports.

Équipé pour plaire à un large auditoire

Au sein des équipements notoires retrouvés dans le groupe d’équipements Titanium, l’on retrouve un système de son à dix haut-parleurs B&O PLAY (Harman Kardon) de 675 watts, des sièges en cuir ainsi que de roues en alliage d’aluminium de 17 pouces.

L’édition SES dispose quant à elle de garnitures intérieures plus « dynamiques », alors que les sièges en cuir affichent une finition deux tons qui est agencée à celle du tableau de bord, de lumières d’ambiance D.E.L. à couleurs variables, de rails de toit, d’un volant sport ainsi que d’une suspension abaissée.

L’ensemble des éditions offre beaucoup d’espace de rangement, dont de nombreux compartiments prévus afin d’y déposer son téléphone intelligent.

Bien que l’EcoSport soit compact, ce dernier offre beaucoup de confort et d’espace de dégagement pour les jambes, et ce, tant à l’avant qu’à l’arrière du véhicule. L’édition Titanium propose aussi beaucoup de cousinage dans ses appuis-bras pour un maximum de bien-être.

Encore quelques mois d’attente

Bien que la présentation officielle soit fraichement faite, il faudra encore patienter plusieurs mois avant de voir les premiers EcoSport sur nos routes.

La mise en marché canadien est prévue pour le début de 2018, tandis que l’annonce des prix de détail sera faite quelques semaines avant.

Partager votre opinion

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre nétiquette.

Commentaires des lecteurs